AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Ven 22 Sep - 1:05

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~




Le buste tourné vers l'extérieur, la jeune femme profitait d'un moment d'effervescence pour laisser son esprit divaguer à moult élucubrations. Depuis quelques jours, il lui arrivait d'admirer la grande rue ; les nombreuses allées et venues d'une foule matinale s'adon- -nant à une bourrasque impétueuse et redondante. Pourquoi diable faisait-elle cela ? Distraite, Dearbháil n'entendait guère les râleries incessantes de Vaughan qui tentait en vain d'attirer son attention ; « Tu es bien trop dans les nuages ! Qu'est-ce que tu fabriques ? » Voilà un piètre vieillard ne supportant pas la feignantise. Malgré les jurons et autres noms d'oiseaux qui sortaient de sa bouche, la rêveuse continuait d'observer les échoppes et marchands.

« Je te parle ! Tu vas m'écouter oui ? » Le ton de sa vocalise était sans appel, son « extrême » patience arrivant visiblement à son terme. Elle finit par se détourner de la fenêtre, soudainement extirpée de ses songes ; « Je suis navrée Vaughan. Je vais me remettre au travail. » Un poil plus amer que d'ordinaire, l'herboriste reporta son attention sur le grand mortier devant lui tout en continuant d'écraser les herbes médicinales amassées en son sein ; « Tu as bien intérêt ! Je ne vais pas tout faire tout seul. »  

La petite bâtisse dans laquelle ils se trouvaient était située dans la rue des artisans, un lieu propice à l'affluence populaire. Chaque matin, les différents marchands ouvraient leurs petits édicules dans l'espoir de pouvoir appâter quelques citadins venus faire leurs courses. Rien de mieux que l'odeur du pain fraichement sorti du four avant d'atteindre la porte de l'herboristerie et Dearbháil ne s'en lasserait probablement jamais. D'ailleurs, cela faisait déjà quelques années qu'elle travaillait à cet endroit et pourtant le vieil aigri n'était toujours pas au courant de son héritage de fey. Outre ses connaissances des plantes qui n'étaient plus à prouver, elle restait assez discrète concernant ses autres capacités telles que les rêves, visions, etc. Un petit secret qu'elle prenait soin de garder pour elle ainsi que pour son véritable mentor, Amargein.

En parlant de sa faculté divinatoire, elle n'était pas sans savoir que son don pouvait parfois s'avérer trompeur. Néanmoins, nonobstant la mise en scène de sa dernière vision, la druidesse continuait de chercher cette demoiselle qu'elle avait aperçue avec si peu de précision. Une femme vêtue d'un humble accoutrement mais don le cœur battait la chamade. Elle semblait perdue... cherchant son chemin. La jouvencelle avançait entre les badauds en observant les alentours, certains la bousculant sans faire attention tandis que d'autres essayaient désespérément de lui faire acheter leurs produits ; fruits, légumes ou autres petits ustensiles sans prétention. Les nombreuses voix recréaient un brouhaha incompréhensible et surplombé par les tambourinages succins au sein de son buste. Cependant, les deux femmes finirent par se croiser et c'est à ce moment précis que Dearbhàil quitta sa transe en plus de la chaleur qui s'y accoutumait.

Depuis lors, elle n'avait de cesse de chercher un sens à ses images, attendant bien sagement qu'un signe supplémentaire lui soit accordé. Elle était persuadée que quelque chose allait se produire mais sans savoir quand ni même comment.

©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwyn Éile Tuascert
seigneur

avatar

Savoir faire : Princesse évadée.
Début de la légende : 16/09/2017
Parchemins : 177
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Ven 22 Sep - 20:09

Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve

Dearbháil & Bronwyn




Tara. Capitale du royaume d'Eire et demeure de sa sœur la reine Aillin. Si Bronwyn pouvait ressentir en elle le désir de la voir, sa raison, elle, l'en empêchait. Comment pourrait-elle revoir ne serait-ce un seul membre de sa famille après ce qui s'était passé? De plus, Aillin s'était toujours montrée la plus dure d'entre eux niveau croyances. Nul doute qu'elle serait incapable de comprendre ce qui l'avait amenée ici et la ferai escorter jusqu'au château de leurs parents le plus rapidement possible. Elle qui n'avait rien fait lorsque Moïra avait été accusée...
Moïra. C'était pour elle qu'elle se trouvait ici. Lorsque Lucan l'avait sauvée, elle lui avait parlé de ses intentions. Mais il était un druide itinérant et non sédentaire. Il lui avait dit que trouver des druides à Tara ne serait pas choses facile, mais il ne lui avait pas dit qu'il n'y en avait pas. Et sa tutrice lui avait donné quelques indices pour les trouver.
Le premier: ils avaient tendance à pratiquer des métiers proches de la nature. Ecuyers, tisserands, guérisseurs, herboristes...
C'était pour cela que la jeune princesse avait décidé de se diriger en priorité vers le quartier des artisans. Ses indices la menaient en cette direction. Les indices...Et un petit quelque chose qu'elle n'aurait pu expliquer. L'instinct, sans doute.

S'y rendre n'avait pas bien été compliqué. C'était un quartier très animé et facile d'accès. Dès qu'elle y eut posé le pied, elle commença ses recherches.
Regardant ici et là les échoppes des artisans, elle leur posait quelques questions en espérant que leurs réponses leur donnerait des indices. Mais les réponses étaient celles de personnes tout à fait ordinaires. Nul druide, hélas.
Moïra l'avait bien prévenue. "Certains d'entre nous possèdent le don de prémonition. Si tu viens les voir, ils sauront mieux que toi pourquoi." Et elle avait suivi le conseil. Alors qu'elle regardait ce qui se trouvait sur les étals et qu'on lui demandait si elle cherchait quelque chose en particulier, elle cherchait en sa mémoire, pensant à ceux qu’effectivement elle cherchait. Mais jusque là, on l'avait laissée réfléchir sans revenir vers elle.

Elle partit alors en direction de la boutique d'un herboriste, en désespoir de cause. Peut-être aurait-elle plus de chance ici?

Poussant la porte, elle entra. Mais contrairement aux lieux qu'elle avait visité durant ses recherches, elle ne se sentait pas comme une étrangère. Bizarrement, l'endroit semblait plus chaleureux. Comme si elle était la bienvenue.

Et ce sentiment ne fit que s'amplifier lorsqu'elle aperçut une jeune femme rousse.

-Bonjour, la salua-t-elle. Je suis à la recherche de quelque chose...Peut-être pourriez-vous m'aider?


C'était la question rituelle. Il ne lui faudrait pas longtemps pour avoir sa réponse.
©️ eire chronicles

_________________
La Princesse évadée
Rule with the heart of a servant. Serve with the heart of a princess.
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 25 Sep - 16:12

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~




La fuyarde n'avait pas entièrement tort, l'intérieur de la bâtisse dégageait une infime chaleur. Un lieu quelconque, cosy, dans lequel siégeaient mille merveilles ; plantes et ustensiles en tout genre allant des pots en terre cuite jusqu'aux mortiers dans lesquels les remèdes étaient préparés. Elle pouvait sentir cette odeur herbacée, un mélange entre diverses sortes telles que la lavande, la menthe poivrée ou encore la verveine. Sur les lieux régnait une ambiance tamisée et provoquée par les quelques bougies déjà allumées. Outre la baie vitrée située sur la devanture de l'établissement, le reste de la pièce nécessitait une aide supplémentaire pour ne pas être éternellement plongée dans la pénombre.

Assise au comptoir près de la porte d'entrée, la druidesse s'était remise au travail. Concentrée sur quelques ouvrages n'ayant à première vue aucun rapport avec les plantes (peut-être les comptes), elle n'avait pas pris la peine de relever le nez vers la cliente. Pourtant, l'accentuation du brouhaha extérieur n'avait pas échappé à son oreille attentive mais peut-être espérait-elle que Vaughan finirait par abandonner ses occupations pour pouvoir la prendre en charge. Queneni.

« Bonjour, je suis à la recherche de quelque chose... peut-être pourriez-vous m'aider ? »

Le vieil aigri l'avait abandonnée en la laissant seule face à la clientèle pressée et souvent désagréable de la capitale. Néanmoins, contrairement à toutes ces vocalises qu'elle entendait habituellement, celle de la demoiselle lui rappelait vaguement quelque chose. Non pas le timbre d'un habitué entendu à moult reprises, mais bien une impression de déjà-vu à laquelle s'accoutumait un subtile bien-être. Qui sait ? Peut-être n'était-ce pas la première fois qu'elle posait les pieds ici. « Bonjour madame. » dit-elle finalement tout en gardant le faciès penché vers les pages sur lesquelles elle était en train d'écrire. La pointe de la plume posée en fin de phrase, elle attendait sagement que Browyn daigne lui faire part de sa requête pour pouvoir se mettre le plus vite possible au travail. Il était évident que Dearbháil n’appréciait guère discutailler avec des inconnus, ce qui était d'ailleurs assez ironique pour une personne tenant un commerce dans la rue des artisans. Cependant, son manque de sociabilité n'était plus à prouver et les rares rumeurs courant à son sujet mentionnaient parfois un souci de santé mentale. « Si vous attendez encore un petit peu, peut-être que Vaughan pourra vous aider. » Sa place n'était pas au comptoir mais bien dans la pénombre, près de son matériel et des réserves.

Après quelques secondes, elle finit par relever le menton pour que ses prunelles bleutées puissent brièvement observer son interlocutrice. Le contact lui fit l'effet d'une véritable décharge, c'était-elle, la demoiselle aperçue lors de ce rêve éveillé datant d'un peu plus d'une semaine. Les lèvres entrouvertes, ses cordes vocales ne vibraient guère et de ce fait, aucun mot ne se faisait entendre. Sa nonchalance habituelle s'était envolée pour laisser place à une expression surprise, à croire qu'elle était en train de voir un fantôme. Évidemment, il n'en était rien. Nonobstant son comportement d'ordinaire distant, elle laissait un sourire placide se dessiner sur son émacié faciès avant de reprendre la parole ; « Vous savez-quoi ? Je vais m'occuper de vous. Bienvenue chez Arsenic et Panacée. »

Le destin avait finalement réalisé son œuvre, allez savoir pourquoi.

©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwyn Éile Tuascert
seigneur

avatar

Savoir faire : Princesse évadée.
Début de la légende : 16/09/2017
Parchemins : 177
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 25 Sep - 19:43

Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve

Dearbháil & Bronwyn




La jeune princesse en exil avait posé sa "question-énigme" et attendait une réponse en espérant qu'elle n'avait pas franchi le seuil pour rien...Mais elle avait espéré cela à chaque fois. Si elle avait plutôt posé la question aux marchands dont les étals se trouvaient sur la place et n'avait fait que quelques boutiques jusque là, elle pouvait moins se montrer discrète et semblait certainement juste bizarre.

-Bonjour madame. Lui avait répondu la femme qui semblait s'occuper de l'endroit. Si vous attendez encore un petit peu, peut-être que Vaughan pourra vous aider.

Une réponse plutôt concise et...Terriblement habituelle. Un échec encore. Ce n'était pas ici qu'elle trouverait des druides. Pourtant, dans une herboristerie il lui avait semblé que ce serait l'endroit propice...Il fallait croire qu'elle s'était trompée.

Massant sa pommette d'une main, l'air embarrassé, elle essaya de s'excuser de la situation.

-Peut-être...Je ne sais pas...Ce que je cherche, c'est assez compliqué mais c'est très important pour moi.

Puis elle jeta un coup d'oeil à ce qui se trouvait alentour dans la pièce histoire de ne pas passer pour folle ou suspecte. Car elle devait repartir pour poursuivre sa quête. Quête dont le premier acte ne pourrait se terminer ici, à l'évidence...

Mais alors qu'elle allait décoller un pied pour changer de direction et partir en direction de la porte, la femme leva les yeux sur elle et son regard changea du tout au tout. D'une personne lasse et ennuyée, elle devenait curieuse et...Stupéfaite?
La bottine de cuir de Bronwyn ne décolla pas du sol. Finalement, elle renonça, tout particulièrement lorsque son interlocutrice lui dit avec de l'aplomb:

-Vous savez-quoi ? Je vais m'occuper de vous. Bienvenue chez Arsenic et Panacée.

Bronwyn esquissa un sourire, ou quelque chose qui devait y ressembler.

-Merci.
Répondit-elle avant d'hésiter pour la suite. Ce qu'elle compléta finalement. Euh...Vous pensez savoir de quelle manière m'aider? Je veux dire...Vous devez me prendre pour quelqu'un d'excentrique vu la manière dont je m'exprime mais...A vrai dire, je cherche quelqu'un. Quelqu'un que je ne connais peut-être pas encore mais à qui j'estime devoir quelque chose.

Une vie, pour être précise...Mais si elle s'efforçait de rester laconique, c'était pour ne pas que, sur un malentendu, la femme se mette à hurler "sorcière!" ou quoi que ce soit de ce genre.
Peut-être était-elle une druidesse, comme Moïra et Lucan...Ou peut-être que non. Même si son instinct lui disait que vu son changement d’expression et de discours lorsqu'elle l'avait aperçue il était fort probable qu'elle ait enfin trouvé l'une des personnes qu'elle cherchait, mieux valait rester prudente.

-Je m'appelle Bronwyn, se présenta-t-elle enfin sans détailler son ascendance.

Si la femme rousse était réellement ce que la princesse pensait qu'elle était, alors elle serait certainement plus à même de deviner qui elle était que les gens au dehors de cette boutique.

©️ eire chronicles

_________________
La Princesse évadée
Rule with the heart of a servant. Serve with the heart of a princess.
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Mar 10 Oct - 12:56

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~



Euh...Vous pensez savoir de quelle manière m’aider ? Je veux dire...Vous devez me prendre pour quelqu'un d'excentrique vu la manière dont je m'exprime mais... à vrai dire, je cherche quelqu'un. Quelqu'un que je ne connais peut-être pas encore mais à qui j'estime devoir quelque chose... »
 
« Savoir quoi faire pour vous ? » L'affirmation dite par son interlocutrice eu le don de la rendre coite. Comment diable pouvait-elle connaitre les intentions de cette dernière alors que la seule chose qu'elle savait à son sujet était qu'elle cherchait quelque chose ou encore quelqu'un. Certes les deux jeunes femmes s'étaient rencontrées avant que la vision ne s'efface, raison pour laquelle la druidesse était persuadée que sa présence au sein de cette boutique devait être son affaire. Néanmoins, elle ne savait rien de précis, seulement des images un peu floues et soudainement apparues en dehors d'un de ses habituels rituels élémentaires. Sans répondre, elle continuait d'admirer le faciès de la cliente dont les traits étaient fins, doucereux.
 
Nonobstant son allure bienfaitrice, Dearbháil ne pouvait se résigner à dévoiler l'existence de sa vision à la concernée. Après tout, les apparences pouvaient parfois se montrer trompeuses et il serait fâcheux que ses capacités soient finalement révélées aux habitants de la capitale ou pire encore. « Je m'appelle Dearbháil » finit-elle par dire en gardant le même ton emprunté un peu plus tôt. « Commencez plutôt par me dire la raison pour laquelle vous êtes entrée dans ma boutique. Je ne lis malheureusement pas encore dans les pensées ». Vaugan n'était visiblement pas prêt à montrer le bout de son nez et tant mieux. Si ses intuitions au sujet de Bronwyn devaient être mises sur le tapis, il était clairement préférable qu'il reste terré dans son trou, loin de potentielles révélations. « Que cherchez-vous ? »

Encore aujourd'hui, elle s'était vêtue d'un humble accoutrement : une robe sans grandes fioritures ou quelconque étoffe qui paraissait plus chère que d'ordinaire. Du bout des doigts, la rouquine jouait distraitement avec l'une des pages du vétuste ouvrage abritant les comptes de la boutique, quelques notes à peine lisibles desquelles se dégageait l'un ou l'autre nom, sûrement des clients. Néanmoins, malgré la présence de Bronwyn, le regard de la demoiselle voyageait de la princesse à la fenêtre qui les maintenait protégées de la foule et de son brouhaha incessant. Peut-être craignait-elle qu'un facteur extérieur vienne soudainement les déranger, qui sait ? « Au fait... une petite tisane, ça vous tente ? Rien de dangereux je vous rassure, une simple concoction maison ». À peine avait-elle prononcé ces paroles que l'hôte se retrouvait d'ores et déjà debout, prête à s'éloigner de la lumière. Son interlocutrice ne pouvait guère refuser mais peut-être n'avait-elle pas le temps de s'attarder davantage dans les parages.

« Allons discuter de tout ça dans un coin plus propice... »

Un peu plus loin, dans un des recoins de la bâtisse, trônaient quatre chaises placées autour d'une table branlante. Contrairement à l'avant de la boutique habituellement gorgée de lumière grâce à la présence de la grande baie vitrée, l'arrière était bien plus sombre, plongé dans l'obscurité. Les nombreuses bougies offraient d'ailleurs une petite touche tamisée voire même mystérieuse qui confortait la druidesse dans son entreprise.

Les secrets devaient être bien gardés, loin des oreilles à l'ouïe fine et aux prunelles trop curieuses.

©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwyn Éile Tuascert
seigneur

avatar

Savoir faire : Princesse évadée.
Début de la légende : 16/09/2017
Parchemins : 177
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Mar 10 Oct - 23:27

Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve

Dearbháil & Bronwyn




La femme l'observait incrédule.

-Savoir quoi faire pour vous ?
Lui demanda-t-elle.

Bronwyn ne fut pas très rassurés par ces paroles. La jeune femme n'avait pas l'air de savoir grand chose à propos d'elle. Toutefois, elle se présenta. Et l'herboriste fit de même.

-Je m'appelle Dearbháil


Bronwyn tortillait nerveusement ses doigts. Etait-elle vraiment sûre de ce qu'elle faisait? N'était-elle pas juste en train de commettre une immense erreur?

-Commencez plutôt par me dire la raison pour laquelle vous êtes entrée dans ma boutique. Lui demmanda encore la femme. Je ne lis malheureusement pas encore dans les pensées.
Que cherchez-vous ?


Dire ou bien ne pas dire? Une part de la jeune femme lui disait qu'elle était allée trop loin pour revenir en arrière, mais l'autre, elle, l'incitait à la prudence.
Alors qu'elle faillit s'en retourner, ses deux parts finirent toutefois par se mettre d'accord sur une solution.

-Je cherche des personnes, lui dit-elle, dotées de certaines capacités. L'une d'entre elles m'a sauvée un jour et je n'ai pas pu la sauver.
J'estime avoir une dette envers les gens comme elle.


Elle n'en dit pas plus. Par prudence. Mais la femme comprendrait si elle faisait partie des druides qu'elle cherchait. Sinon elle n'aurait d'autre choix que de suivre les conseils de Lucán et d'arpenter la campagne un peu au hasard.

C'est alors que l'herboriste lui fit une proposition.

-Au fait...une petite tisane, ça vous tente ? Rien de dangereux je vous rassure, une simple concoction maison.

Bronwyn la remercia tout en étant tout de même encore un peu hésitante. Et si elle se trompait? Elle était bonne pour le bûcher ou la décapitation...

-Allons discuter de tout ça dans un coin plus propice...

Bronwyn vit cette phrase comme un signe. Sans plus tarder, elle suivit l'herboriste jusqu'à l'arrière boutique, beaucoup plus sombre que le côté avant. Si personne ne pouvait rien savoir de ce qu'elle avait à dire, ce serait parfait.

-En-êtes-vous? Demanda-t-elle à la femme qui l'avait conduite ici. Je veux dire, ces personnes que je recherche. Etes-vous l'une des leurs? Un ami m'a dit que je risquait fort de ne pas en trouver dans une ville comme Tara.

Elle n'avait pas nommé Lucán, par prudence, toujours, mais le mentionner comme "un ami" lui faciliterait peut-être la tâche.
©️ eire chronicles

_________________
La Princesse évadée
Rule with the heart of a servant. Serve with the heart of a princess.
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 23 Oct - 19:10

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~




L'ami de la princesse n'avait pas entièrement tort, rares étaient les druides qui aimaient rôder dans les parages. Amargein disait toujours que c'était sous le nez de ses ennemis qu'il était le plus aisé de se cacher mais les gardiens de l'ancienne religion préféraient très probablement parcourir les routes et vivre hors des lois chrétiennes qui s'invitaient peu à peu dans leur existence. Debout devant le plan de travail, la druidesse ne put s'empêcher de repenser aux paroles de son mentor qui, jusque-là, avaient toujours guidé ses choix. Après tout, s'il le disait... ça ne pouvait être que vrai.

« En-êtes-vous ? Je veux dire, ces personnes que je recherche. Êtes-vous l'une des leurs ? Un ami m'a dit que je risquait fort de ne pas en trouver dans une ville comme Tara. »

« Est-ce que j'en suis ? » les mots de Dearbháil étaient étouffés par sa position tandis qu'elle continuait de préparer ladite tisane proposée un peu plus tôt. « Et toi ? Les cherches-tu véritablement ? » son ton de voix exprimait un soudain désintérêt, à croire que la demoiselle cherchait à brouiller les rares pistes qui pouvaient encore mener Bronwyn à la bonne réponse. De plus, afin d'accentuer le ton dramatique de sa question, la lame de son petit couteau finit par trancher la tête de sa victime végétale, séparant donc la fleur de sa tige et de ses feuilles. La venue de la princesse était synonyme de malheur, c'était une évidence. Quelqu'un savait-il qu'elle cherchait des druides ? Il ne manquerait plus qu'un manant eut ouïe dire de cette rumeur. Les pires idées traversaient ses songes : et si l'information était-elle déjà en train de circuler parmi les badauds de la capitale ? La paranoïa faisait partie de son quotidien mais cette fois le fil solide qui lui permettait de garder son précieux secret menaçait de se briser.

«Qui sait que tu les cherches ? Pourquoi être venue dans cette boutique ? Pourquoi ne pas suivre les conseils de ton ami, ses paroles sont sages pourtant !» au fur et à mesure de ses mots, le timbre de sa vocalise devint un peu plus aigu voire même incertain. Néanmoins, nonobstant ces petites piques qui trahissaient un soupçon de gène, elle réussit à garder autant de contenance que possible pour ne pas révéler elle-même ce qu'elle tentait désespérément de cacher. « Je ... Je suis navrée, je pose trop de questions. » Elles étaient légitimes mais peut-être n'avait-elle pas envie de brusquer l'étrangère. Malgré le mal que pouvait causer cette rencontre, elle se souvenait enfin de cette chaleureuse impression qui s'était dégagée de sa plus récente vision. Les dieux seuls savaient que toute cette mascarade avait un but bien précis et le désir de l'herboriste était d'en apprendre davantage. Finalement, elle tourna la tête en direction de son interlocutrice tandis qu'une volute de fumée se dégageait d'une tasse qu'elle tenait du bout des doigts, par l'anse : « Buvez ça... Ça va vous faire du bien ».

©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwyn Éile Tuascert
seigneur

avatar

Savoir faire : Princesse évadée.
Début de la légende : 16/09/2017
Parchemins : 177
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 23 Oct - 20:20

Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve

Dearbháil & Bronwyn




La femme qui se trouvait peut-être être une druidesses semblait réfléchir alors que Bronwyn tentait de s'expliquer sans se compromettre.
Et lorsque la jeune fille lui demanda si elle faisait partie des personnes qu'elle cherchait, l'herboriste lui répondit:

-Est-ce que j'en suis ? Et toi ? Les cherches-tu véritablement ?

Bronwyn se mit à observer le bout de ses chaussures à-demi dissimulés sous sa robe croisées sur un côté de la chaise, ne sachant pas quoi vraiment répondre.

-Je n'en suis pas, répondit-elle. Mais celle qui fut pour moi comme une mère l'était...Et c'est pour cela que je cherche des gens comme elle. Car elle n'est plus de ce monde.

Et parce qu'elle fut exécutée par mon sang, compléta-t-elle mentalement. Qu'en me guérissant elle fut compromise tout comme en en sauvant d'autres...Et que ce fut ma famille qui décida de se débarasser d'elle pour usage de pouvoir même en sachant qu'elle m'avait sauvée...Une vie pour rien.

Finalement, l'herboriste reprit la parole pour lui poser un certain nombre de questions.

Qui sait que tu les cherches ? Lui demanda-t-elle. Pourquoi être venue dans cette boutique ? Pourquoi ne pas suivre les conseils de ton ami, ses paroles sont sages pourtant !

La jeune femme marqua une pause avant de reprendre.

-Je...Je suis navrée, je pose trop de questions.

-Non, répondit Bronwyn. Non, je comprend tout à fait. J'arrive ici, je parle de choses qui semblent incongrues et nous ne nous connaissons pas...En vérité seul un ami sait, et il se trouve être le fils d'une personne...si je peux parler de personne, vénérée. Morrigan, m'a-t-il dit.

Si Morrigan était une déesse connue des druides comme du reste des humains qui avaient déjà entendu des contes à son sujet, seuls les druides sauraient de qui elle parlait en évoquant ainsi Lucán.

-Il m'a dit qu'il y aurait peu de chances de trouver d'autres personnes comme lui ici, , compléta-t-elle, mais il n'a pas dit aucune et je ne connais que la ville ici. J'ai voulu tenter ma chance. Quant à cette boutique...Et bien c'était une tentative parmi tant d'autres pour trouver une personne que je cherche sans pourtant la connaître.

Peut-être était-ce elle cette personne qu'elle cherchait. Ou peut-être quelqu'un d'autre...Mais quelque chose lui disait que c'était elle. Sinon jamais elle ne l'aurait invitée à venir ici.

En tout cas, l'herboriste lui tendit une tasse de tisane bien fumante.
-Buvez ça...Ça va vous faire du bien , lui dit-elle.
La jeune femme la remercia tout en prenant la tasse avant de la porter à ses lèvres. L'odeur en était délicieuse, et le goût encore plus.

-Suis-je parvenue à trouver ce que je cherchais? Demanda-t-elle encore à la femme rousse. Suis-je parvenue à trouver une personne semblable à ma tutrice et que je puisse aider en payemé de la dette que j'estime avoir envers les druides et les dieux anciens?

©️ eire chronicles

_________________
La Princesse évadée
Rule with the heart of a servant. Serve with the heart of a princess.
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 27 Nov - 19:19

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~



Dearbhàil ne pipait mot. Nonobstant les dires de sa curieuse interlocutrice, elle gardait le silence. Lèvres serrées, la demoiselle considérait chaque mot, chaque intonation de voix. Néanmoins, cela restait difficile à envisager. Était-ce une bonne idée ? Non, bien sur que non. Une inconnue, une chrétienne venue tout droit de on ne sait-où et qui cherchait les druides, quelle idée saugrenue. De toute façon, l'infusion finirait bien par révéler la vérité : « Comment se nommait cette dame dont vous me parlez depuis le début ? »

Du bout des doigts, la druidesse vint effleurer l'anse de sa propre tasse avant de finalement la saisir. Son habituel calme s'était vraisemblablement envolé et on pouvait alors discerner quelques subtils tremblements causés par l'anxiété, par la crainte que son don soit si bêtement découvert. Le hasard fait-il si "bien" les choses ? Qu'elle connerie. Peut-on véritablement parler de bonté lorsque l'on se met en danger ? L'évadée semblait pourtant sincère, qui sait...

D'un bref mouvement de senestre, elle écartait les mauvais songes tandis que ses prunelles regagnaient le faciès de son invitée. Après quelques secondes, Dearbháil finit par s'approcher de la table pour pouvoir prendre place sur l'un des vieux fauteuils présents à l'arrière de cette aigre boutique. « Que pensez-vous pouvoir apporter à ces gens que vous cherchez ? Pourquoi pensez-vous qu'ils seraient heureux d'avoir une dame de votre rang à leurs côtés ? Le monde dans lequel vous vivez et le leur est probablement fort différent. N'avez-vous pas peur de les mettre en danger ou que sais-je encore, d'être rejetée ? » Affalée, le rebord de sa tasse rejoignait ses lèvres crevassées pour qu'elle puisse enfin boire une gorgée de cette curieuse concoction : un mélange végétal duquel se dégageait un goût assez prononcé, voire un peu amer. Quoi qu'il pût bien y avoir dans cette tasse, cela avait sans nul doute des vertus apaisantes (d'ailleurs, Bronwyn pourra probablement ressentir une impression volatile, à croire que le moindre muscle de son corps est en train de se détendre). Paupières mi-closes, elle profitait de cette brève évasion pour se plonger une nouvelle fois dans ses pensées, aussi sombres pouvaient-elles être. Encore une fois, elle ne pouvait s'empêcher de repenser à cette situation délicate, des questions posées par l'inconnue : était-elle de ceux qu'elle cherchait depuis le début ?

« Que feriez-vous si ... votre chemin croisait enfin celui d'un druide ? D'ailleurs excusez encore mes multiples questions mais pourquoi continuer de chercher alors que vous en avez visiblement trouvé un avant d'arriver ici ? »

Les réponses à cette dernière interrogation n'étaient malheureusement pas nombreuses : soit le druide en question n'avait pas jugé nécessaire de s'encombrer d'une chrétienne et, comme énoncé un peu plus tôt, il l’avait bel et bien rejetée, soit il était mort. « Supposons que je suis une de ceux que vous cherchez, en quoi me seriez-vous utile dans un si piètre endroit ? » Au fond d'elle, la druidesse priait les vrais divins pour que Bronwyn ne soit pas la messagère de cette entité que les chrétiens nommaient Dieu. Un véritable contraste, une spirale de doute et d'opposition au sein de laquelle elle était prisonnière. Oui et non, blanc et noir. Tout se mélangeait, s'entrechoquait pour ne laisser derrière elle qu'un amas trouble de pensées plus ridicules les unes que les autres. Une chose et son contraire, la curiosité, l'envie de croire à sa sincérité contre la crainte que toutes ces précédentes impressions et ce sourire ne soient qu'illusion.

La main de la demoiselle finit par lâcher l'anse de sa tasse après que la voix de Vaughan ait retentie, vraisemblablement saisie ; « Dearbháil ! J'ai besoin que tu restes ici ... J'ai une course à faire. »

Note HRP : Navrée du temps de réponse ! Je ne sais plus où me mettre...


©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bronwyn Éile Tuascert
seigneur

avatar

Savoir faire : Princesse évadée.
Début de la légende : 16/09/2017
Parchemins : 177
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Lun 18 Déc - 20:59

Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve

Dearbháil & Bronwyn




La situation n'était certainement pas des plus faciles à comprendre. Toutefois, Bronwyn essayait. Elle essayait vraiment. Après tout, elle était là pour une bonne raison et ne voulais en aucun cas repartir honteusement.

-Comment se nommait cette dame dont vous me parlez depuis le début ? » Lui demanda la druide.

Ce à quoi la jeune princesse répondit:

-Moïra. Elle s'appelait Moïra.

Un nom qu'elle n'était pas près d'oublier.

Le druidesse poursuivit:

-Que pensez-vous pouvoir apporter à ces gens que vous cherchez ? Pourquoi pensez-vous qu'ils seraient heureux d'avoir une dame de votre rang à leurs côtés ? Le monde dans lequel vous vivez et le leur est probablement fort différent. N'avez-vous pas peur de les mettre en danger ou que sais-je encore, d'être rejetée ?

Ces questions lui faisaient penser à celles de Lucan...Incisives, quelque peu sur la défensive...

-Je ne pense pas qu'une "personne de mon rang" serait ce qui les rendrait heureux, répondit la jeune femme. Mais juste une personne souhaitant faire le bien avec eux, pour eux et parmi eux, cela peut toujours leur être utile. Quant au danger, je ne pense pas que l'on puisse faire pire que la situation actuelle. Et jamais je ne serai venue si je n'avais pas le sentiment que je pourrais me rendre utile après ce qui s'est passé.

Cela n'était pas tout à fait vrai. Elle était partie de manière plutôt soudaine en imaginant un plan dans les grandes lignes. Sans véritablement penser aux détails. Mais elle avait foi en la pureté de ses intentions.

Bronwyn ignorait ce qu'elle était en train de boire, mais quoi qu'il en soit, elle sentait qu'il lui serait difficile de dissimuler quoi que ce soit si il se trouvait qu'elle avait quelque chose à cacher.

-Que feriez-vous si...votre chemin croisait enfin celui d'un druide ? Lui demanda encore la femme rousse. D'ailleurs excusez encore mes multiples questions mais pourquoi continuer de chercher alors que vous en avez visiblement trouvé un avant d'arriver ici ?


-Je lui parlerai de mon histoire, répondit la brune, de mes intentions. Et je lui demanderai si une part de ma dette peut-être réglée chez lui. Car c'est au peuple druide que Moïra appartenait. C'est donc au peuple druide que je me dois de compenser sa mort. Lucan a accepté ma présence auprès de lui, mais il ne voulait pas de l'équivalent d'un esclave. Il a donc accepté sous réserve que je serve ceux qui en ont besoin, si ils en ont besoin.

La stricte vérité qui ne pouvait être bridée en cet instant.

-Supposons que je suis une de ceux que vous cherchez, hasarda la druidesse une fois encore, en quoi me seriez-vous utile dans un si piètre endroit ?

-A ce dont vous pourrez avoir besoin de la part d'une personne non née dans la religion celte, répondit-elle. A savoir des choses de la part de quelqu'un née parmi les oppresseurs afin de mieux vous en prémunir. Pas mal de choses qui ne me viennent même pas forcément tout de suite à l’esprit.


La princesse était sincère. Avait-elle seulement le choix? Les mensonges et les cachotteries avaient été pour sa famille entre la mort de Moïra et son départ.

La jeune femme sursauta tout de même en entendant une voix masculine résonnant depuis quelque part.
©️ eire chronicles

_________________
La Princesse évadée
Rule with the heart of a servant. Serve with the heart of a princess.
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dearbháil Kerr Lovat
druide

avatar

Talents cachés : Herboriste, ritualiste
Savoir faire : Devin
Début de la légende : 08/09/2017
Parchemins : 56
Trésors trouvés : 138

MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   Sam 23 Déc - 18:25

Dearbháil & Bronwyn
Je t'ai vue au beau milieu d'un rêve ~



Ladite vocalise provenait d’une porte située dans l’arrière-boutique. Bronwyn n’aurait probablement aucun mal à connaître la provenance de cette dernière en se retournant un brin. Elle pouvait donc apercevoir la silhouette d’un homme grand à l’allure simple. Il ne portait aucun vêtement en cuir et de mauvaise facture mais bien un humble accoutrement en tissu - avec un petit veston en lin brièvement décoré de quelques vielles broderies - et qui, au même titre que la druidesse, prouvait son appartenance au petit peuple ; « Bien Vaughan, je termine ma conversation avec cette demoiselle et je me remets de suite au comptoir, ne vous en faites pas. »

Le manant finit alors par incliner la tête en direction de ladite demoiselle dans l’espoir de la saluer avec autant de politesse qui lui était donné d’avoir. En dehors de son côté un peu aigri, il était évident que Vaughan savait traiter la clientèle avec le respect qui lui était du (surtout quand on savait que certains acheteurs pouvaient parfois faire partie de la haute). Puis, il prit la poudre d’escampette et s’empressa de quitter les lieux, le son de la clochette à l’entrée confirmant la finalité de son départ.

De son côté, nonobstant la venue soudaine de l’herboriste, Dearbháil ne pouvait s’empêcher de pincer sa lèvre inférieure entre deux de ses doigts, un geste prouvant probablement cette éternel tiraillement auquel elle était soumise depuis une bonne trentaine de minutes. Néanmoins, ses prunelles vinrent une nouvelle fois observer son interlocutrice qui continuait de boire le thé préparé un petit peu plus tôt (petite note ; une petite impression de bien être continuera de prendre de Bronwyn, les muscles de son corps se détendant un peu plus à chaque gorgée). « Comme vous pouvez le constater, mademoiselle, je suis le genre de femme à vivre simplement. Je ne suis pas dans le besoin mais pas non plus couverte de richesses. Je ne souhaite guère que des ingrats viennent dans ce quartier à la recherche de la bonne aventure ou encore qu’on me chasse de ma maison parce que mon opinion n’est pas le même que les chrétiens. Je ne doute pas de vos maux ni de vos mots. Je suis persuadée qu’ils sont vrais car je le ressens au plus profond de mon être. » La demoiselle s’interrompit après cette tirade au sein de laquelle elle avouait son secret. En effet, elle venait de confirmer les dires de la princesse et de se dévoiler druide. « Je veux simplement qu’on me laisse tranquille. »

Son regard envers Bronwyn était entendu, à croire qu’elle priait encore intérieurement qu’elle ne s’était pas trompée sur son compte. Puis, elle ajouta ; « Maintenant que vous connaissez la vérité, qu’allez-vous faire ? Avez-vous l’intention de rester ici et de m’épauler dans mon travail à la capitale ? Je peux vous dire que celui-ci est parfois fort ennuyeux quand nous ne sommes pas de véritables passionnés. Et puis, n’avez-vous pas peur que quelqu’un vous reconnaisse ? Nous sommes tout de même dans la capitale, la ville au sein de laquelle la cour va et vient. »

Une seconde après, le rebord de sa tasse était une fois de plus posée contre ses lèvres pour que la jeune femme puisse en finir le contenu, d’une seule et unique gorgée. Peut-être que la conversation touchait peu à peu à sa fin et que rien n’était susceptible d’être rajouté. Sauf si, bien sûr, la princesse ne le voyait pas de cet œil. Néanmoins, avant de clore ses paroles, elle finit sur une touche un peu plus sérieuse ; « Sachez que je ne suis pas femme qu’on trahit, Bronwyn. » Encore et toujours ce besoin maladif de garder le contrôle, mais avait-elle seulement le choix ?



©️ eire chronicles

_________________


Druidesse au cœur de pierre
« Si vous voulez toucher le cœur d'un homme, sciez lui les côtes. »
Fiche de Dearbháil : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'ai vu au beau milieu d'un rêve ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] « Mon amour, je t'ai vu au beau milieu d'un rêve... » ft. Moïra Fisher
» Début de soirée en milieu hostile ...
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lebor Gabála Érenn ::  :: Tara ,la Capitale :: Quartier des artisans-
Sauter vers: