AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Communion des âmes [Aliénor Saint Just]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucán
druide

avatar

Talents cachés : Devin
Savoir faire : Druide errant
Début de la légende : 15/11/2014
Parchemins : 817
Trésors trouvés : 1385
Age : 33

MessageSujet: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   Mer 1 Nov - 9:34

Communion des âmes

Aliénor Saint Just & Lucán

Les murailles de la cité de Galway se dessinent au loin à travers la légère brume. D’où je suis, je peux même observer les bateaux, qui entrent et quittent dans le port. C’est le domaine du commerce avec les contrées lointaines. Le vent souffle toujours aussi près de la grande étendue d’eau. C’est le territoire des Fomoires, les pirates géants des mers autrefois ennemis des Feys. Je contemple un moment l’immensité bleutée, savourant la caresse du vent marin sur mon visage. Et je ferme les yeux. J’inspire profondément. L’odeur salée pénètre en moi et je souris. Je n’étais jamais venu jusqu’ici avant. C’est la première fois que je vois la mer. Et le soleil couchant rend le spectacle encore plus magnifique. Quand j’ouvre les yeux, l’eau se teinte d’orangé alors que l’astre Maître du jour s’enfonce dans les flots.

Je m’assieds sur le sable pour retirer mes chausses. J’ai envie de plonger mes pieds dans l’eau, savoir si elle est froide ou tiède. Je sais que j’agis comme un enfant, qui découvre quelque chose qui l’émerveille pour la première fois. Et c’est un peu le cas. Je n’étais jamais venu aussi près des Galway et de son port. Pourtant je reste aussi à bonne distance. Je ne désire pas m’approcher trop près de la cité aux murailles imposantes, à l’agitation digne d’une fourmilière. On ne sait jamais qui on rencontre. Et il y a plus de Chrétiens dans les grosses villes que dans les petits villages perdus dans les landes. Une fois les pieds nus, je me redresse et j’avance dans l’eau. Ce n’est si froid que cela. Et le mouvement des vagues chatouille un peu. Je regarde par-dessus mon épaule. Le Corbeau a trouvé une vieille souche pour s’installer et le Loup repose près de lui. Moins francs que moi, et en dehors de leur véritable habitat, ils préfèrent garder leur distance avec l’immensité d’eau. Je peux les comprendre.

Je me penche en avant pour plonger mes mains dans l’eau. Et un bruit me fait relever la tête. Je me tourne vers le cavalier, qui arrive dans ma direction. Une guerrière dont la silhouette met plus que familière. J’ai un sourire. Je suis content de voir que tu as guéri de ta blessure au côté, suffisamment pour chevaucher à nouveau et brandir ta lance magique. Je sors finalement de l’eau pour récupérer mes affaires et me rapprocher de mes compagnons de voyage. Je me laisse tomber sur le sable non loin de la branche morte, et je te regarde venir. Je me souviens tu sais ce que tu m’as dit. Je sais que tu n’hésiteras guère à m’ôter la vie de la pointe de ton épée. Pourtant, je reste là à t’observer. C’est étrange cette joie, qui brûle, en moi de te revoir. « Salutation crépusculaire, noble guerrière. », je déclare quand tu es suffisamment proche de moi. Tu me fascines toujours autant, et je ne comprends toujours pas ce que tu éveilles en mon âme. Mais peu importe. Je me remets debout et je t’observe. « Heureux de te voir rétablie. »

©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Saint Just
clerc

avatar

Savoir faire : Soeur-Guerrière
Début de la légende : 08/07/2017
Parchemins : 189
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   Jeu 2 Nov - 19:58

Communion des âmes

Aliénor Saint Just & Lucán

Je ne l'ai pas vu. Pas tout de suite du moins. Trop perdue dans mes pensées, dans mes songes. J'en suis presque étonnée, moi qui pense le voir partout, l'entendre parfois, ce n'est que chimère et lorsque la réalité se fait, elle se dérobe avec ironie.

Je tire sur mes rênes et ma monture piaffe, dérangée par cet arrêt brusque. Ma cicatrice me démange soudainement. Dieu me paraît cruel, riant de sa Fille. Mes pensées s'emballent, deviennent floues, irrationnelles. Se mêle a cela une douleur poignante dans ma poitrine, la souffrance pouvait être aussi douce qu'une cuillère de miel. Pourquoi me suis je arrêtée ? Cette question pulse dans ma tête, comme ce cri de rage et de soulagement qui tente de se frayer un chemin dans ma gorge, la déchirant au passage. Je ne sais pas si mes prunelles reflètent le combat intérieur que je me porte a moi même, ni même si mon visage s'en fait miroir, mais une chose est sûre, cela me déchire de l'intérieur.

Je veux l'étreindre. Je veux le tuer.

Ma monture s'agace de son immobilité forcée, elle n'aime pas la présence du loup si prêt d'elle. Je voudrais refermer mes doigts sur ma lance mais je suis incapable d'amorcer le moindre mouvement. Je me sens si faible sous son regard, moi qui suis capable de mettre a terre la plupart de mes hommes...Pourquoi suis je autant démunie lorsque cela le concerne ? Il n'a rien d'un guerrier, il n'y a pas une once de violence en lui, pas un soupçon de sauvagerie malgré son mode de vie. Je devrais le mépriser, je devrais le haïr, je devrais... « Aliénor. Mon nom. Aliénor. »

Je veux me mordre la langue, la joue qu'importe, tout mais pas ce prénom qui franchit mes lèvres. Un prénom que je veux l'entendre dire. Etrangement. Diaboliquement. Parce qu'il ne peut s'agir que de ça n'est ce pas ? « Es tu vraiment heureux de cela ? » Je l'ai prévenu, je le lui ai dit...Et pourtant, encore une fois, je ne suis pas capable de faire quoique ce soit, paralysée de l'intérieur, comme une volonté qui ne m'appartient pas. Je déteste cette sensation. Je ne la contrôle pas, je ne la maîtrise pas. Elle prend possession de moi selon ses désirs et je n'arrive pas à la maîtriser. Mon ennemi, mon alliée, je ne sais plus ce que ma volonté est. Sans m'en rendre compte, je suis descendue de cheval. Je me suis approchée, attirée mais gardant mes distances tout de même. « Que fais tu là ? C'est dangereux, une famille entière a été massacrée a quelque lieux. Ne restes pas ici. »
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucán
druide

avatar

Talents cachés : Devin
Savoir faire : Druide errant
Début de la légende : 15/11/2014
Parchemins : 817
Trésors trouvés : 1385
Age : 33

MessageSujet: Re: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   Ven 3 Nov - 9:29

Communion des âmes

Aliénor Saint Just & Lucán

Je t’observe approcher et arrêter ta monture. Pendant un moment, mes mots se perdent portés par le vent vers l’océan. Et nous nous observons. Cela n’a rien d’inhabituel entre nous. J’ignore beaucoup de choses de toi. Et tu ne sais pas grand-chose de moi, si ce n’est que je suis Druide et que cela doit me valoir la mort. Parfois, je me demande pourquoi après toutes ces rencontres, suis-je toujours en vie ? C’est étrange quand on sait la fougue que tu mets dans ta promesse de m’arracher mon dernier souffle de vie. Tu sais, je pense assez souvent à toi. Je me suis sincèrement demandé si tu avais guéri, si on se croisera à nouveau… J’esquisse un sourire sincère. Je ne mens pas. Je suis content de te rencontrer sur cette plage, et de constater que tu vas beaucoup mieux. Et même si tu dois me planter ta lance en plein cœur, je resterais heureux d’avoir pu converser un moment avec toi, d’avoir vu ton visage. Car vois-tu, je ne t’ai jamais menti, je sais que tu seras ma mort.

Je papillonne des yeux quand tu me réponds. « Ô. c’est très beau. Lucán, pour ma part. » Je réponds lentement vaguement étonné. Il est vrai que je te nomme toujours la guerrière faute de connaître ton nom. J’approche de ton cheval lentement pour poser une main apaisante sur son encolure. Je devine que la présence du Loup l’angoisse. Pourtant ce dernier ne bouge pas. Pour lui, l’ennemi est la mer, qui fait un bruit inconnu qu’il ne supporte pas vraiment. Lentement, je glisse à genoux, ma main caressant toujours l’animal pour venir toucher sa patte. « Il boite un peu. Pas grand-chose, mais mieux vaut être prudent. » Parce que les chevaux sont fragiles. Alors je masse doucement sa jambe cherchant où est le problème. Peut-être est-ce juste le fait de galoper dans le sable…

Et ta remarque me fait sourire. « Je suis heureux de te voir remise de ta blessure oui. », je réplique doucement en te lançant un regard. « Est-ce si étonnant ? Je t’ai soignée, je t’ai veillée… Peu importe que tu me tues. Si c’est ce que les dieux ont décidé alors soit… Cela ne change rien à l’affection que je te porte. » Car il s’agit bien d’affection, même si elle est différente de celle que je porte à mes proches. Puis je remarque que tu descends de cheval, restant près de moi sans bouger. Et ton avertissement me fait de nouveau sourire. Tu dis vouloir ma mort, mais tu veux me protéger de ce qui a massacré cette famille. « As-tu idée de qui les as tués ? », je questionne avec un froncement de sourcils. « Je ne redoute pas les mauvaises rencontres. J’en fais régulièrement. Tu ne devrais pas t’inquiéter pour moi. » Et ce n’est que vérité. « Je ne compte pas rester. Je voulais juste au moins une fois, voir la mer. »
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE




Dernière édition par Lucán le Dim 26 Nov - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Saint Just
clerc

avatar

Savoir faire : Soeur-Guerrière
Début de la légende : 08/07/2017
Parchemins : 189
Trésors trouvés : 325

MessageSujet: Re: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   Lun 13 Nov - 17:02

Communion des âmes

Aliénor Saint Just & Lucán

Je hais la petite pointe chauffée a blanc qui me perfore avec délectation la poitrine. Je n'en comprends pas la cause, je ne sais pas pourquoi elle me pique le cœur. Pince mes lèvres. Cette sensation amère. « Lucàn. » Je répète. Platement, retenant de justesse la pointe d'acide qui aurait voulu se glisser sur ma langue. Idiote. Triple idiote. Je détourne les yeux, les perds dans l'immensité de la mer. Je ne l'ai jamais aimé, elle recèle tant de mystères...Et mon estomac ne supporte que très moyennement de voyager sur son dos instable. Je décroche vivement de la mer lorsqu'il s'approche de mon cheval, fronçant quelque peu les sourcils. Partagée entre l'envie de le repousser et de le laisser faire. Je ne sais jamais vers quoi mon cœur doit balancer lorsque je le rencontre.

Je le laisse faire, fixant un instant la patte malade. Je n'avais rien remarqué, c'était étrange. « Je n'ai pas remarqué. » Ce qui était vrai. Dieu m'en était témoin. Néanmoins je m'étonne. Il sait la menace que je suis pour lui, pour beaucoup d'entre eux d'ailleurs et pourtant, il se dit heureux. Il l'affirme même. Heureux de me voir en vie. J'esquisse un sourire ironique, qui fane tout aussi vite. L'affection qu'il me porte ? Je me fige alors que ma poitrine se comprime, que l'air me semble soudainement bien rare. Ô Dieu, ne pouvait il pas se taire ? Il me faut un souffle pour reprendre les rênes de mon esprit qui, un instant, m'ont échappés. « Tu ne me connais pas. Je ne suis rien pour toi. » J'aurais aimé faire de ces quelques mots le miroir de ma volonté inébranlable mais je ne peux nier la fêlure qui s'est soudainement invitée dans ma voix. Je ne le comprends pas. Je n'y arrive pas, est ce pour cela qu'il me fascine ? Je ne le sais pas vraiment mais je n'arrive pas a me défaire de ce sentiment. Mes prières sont restées sans réponses, Dieu ne m'a pas abandonnée pourtant...Est il une épreuve qu'Il dresse sur le chemin de ma vie pour m'éprouver ?

Je me retrouve à terre avant même de l'avoir réalisé, le bout de mes doigts effleure ma lance mais je ne la défait pas des liens qui la retienne à ma selle. Je sais que cela est inutile. Et agaçant. De toute façon, il ne me suffira que d'un mot pour qu'elle vole retrouver sa place au creux de ma paume. « Les témoignages divergent, néanmoins, ils ont tous un caractère commun, le parfum de la mer... » Je ne sais pas pourquoi je lui réponds. Il ne peut m’être d'aucune aide. J'aimerais lui dire que je ne m'inquiètes pas, mais, étrangement, aucun mot de franchir mes lèvres, retenus sur ma langue sans espoir de liberté. Finalement, je pince des lèvres en haussant une épaule. « Comme tu veux. » il voulait seulement voir la mer. Mer qui attire mon regard pensif. « C'est la première fois que tu la vois ? » Je cligne des paupières. « Les marins en parle comme d'une déesse cruelle et en même temps généreuse...Il y a sans doute un peu de vrai dans ces quelques mots. »
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucán
druide

avatar

Talents cachés : Devin
Savoir faire : Druide errant
Début de la légende : 15/11/2014
Parchemins : 817
Trésors trouvés : 1385
Age : 33

MessageSujet: Re: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   Lun 27 Nov - 21:12

Communion des âmes

Aliénor Saint Just & Lucán

Tout en conversant avec toi, je m’approche de ton cheval. Et je lui caresse l’encolure. J’ai remarqué qu’il boitait lors de ta chevauchée. Je me demande s’il souffre de la patte. J’en profite aussi pour te demander si tu as guéri de ta blessure au côté. Et pour la première fois, tu me confies ton nom. J’avoue n’avoir jamais pensé à me présenter, ni à te demander le tien. Tu as un très beau nom. Je te donne donc le mien, que tu répètes lentement. Je te lance un regard et je t’offre un sourire doux. « Aliénor. », je réplique taquin avec un sourire. Je penche la tête un peu sur le côté, avant de m’intéresser de nouveau à la patte du cheval. Je laisse mes mains courir le long de la jambe cherchant la cause de sa boiterie.

Je poursuis mon massage sur la patte de l’animal, tout en répondant. Je t’avoue avoir de l’affection pour toi. Ce qui n’est pas un mensonge. Je me sens lié à toi d’une manière que je ne peux exprimer. C’est comme si tu m’avais envoûté lors de notre première rencontre. Et tu ne quittes pas mes pensées. Mais je ne suis pas Barde, alors je ne peux pas te le déclarer en vers dans un long poème, qui te serait dédié. C’est étrange de penser à cela. Et je secoue la tête un peu, avant de reprendre mes frictions. « Pas vraiment. », je réponds calmement comme toujours. « Nous nous sommes déjà rencontrés plus d’une fois. Je t’ai soigné. Alors je te connais. Tu n’es pas une étrangère. Tu es quelque chose pour moi. », je ne sais pas comment l’expliquer. « J’ai le sentiment de partager un lien avec toi. »

Le sentiment, que tu éveilles en moi, je ne le comprends pas. Je ne cherche pas à l’expliquer. J’en serais bien incapable en réalité. Et je sais que certaines choses sont faites pour être vécues et ressenties. Tout n’a pas besoin d’explications ou de réflexions. Je le sais. Mais je ne me pose aucune question comparé à toi. Finalement, alors que je continue de masser ton cheval, nous parlons de ce qui t’amène dans ces contrées bordant la mer. Tu me parles d’assassinat et de cadavres. Et je te questionne un peu. Je fronce des sourcils. L’odeur de la mer, cela me rappelle les mythes sur les Fomoires. Ce sont les seuls à vivre en pleine mer. Mais pourquoi viendraient-ils attaquer des paysans ? Peut-être des Chrétiens ? « Des Fomoires. En as-tu déjà entendu parler ? », je questionne lentement. Puis je t’explique les raisons de ma présence. J’ai un sourire à ta réponse. « Beaucoup de bateaux disparaissent. J’entends parfois cela dans les villages côtiers… Je n’ai jamais pris le bateau, et toi ? », je poursuis la conversation doucement. « Elle fait un bruit intéressant. Mais pour nous, c’est avant tout le domaine des Fomoires. Et on les évite. »
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Communion des âmes [Aliénor Saint Just]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Communion des âmes [Aliénor Saint Just]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lebor Gabála Érenn ::  :: Galway, la ville portuaire-
Sauter vers: