AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
party balons Réouverture du forum. party balons
Les annexes ont été réécrites. Pensez à les lire À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] 3399834895
Inscription & partenaires ouvert. Rejoignez-nous enjoy
arc en ciel Bienvenue en Irlande, terre de mythes et légendes leprechaun

Partagez
 

 À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 865

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptySam 8 Déc - 17:21

À l’origine des dragons, il y avait....

   @Dagda & @Lucán

   
Le sol est humide sous moi. Et la tête me tourne alors que je respire. Quelque chose dans l’air ambiant me rend malade. Je gémis un peu, le corps endolori. Je ne sens pas la présence protectrice et réconfortante du Loup, ni celle de gardien de mon Corbeau. Péniblement, j’ouvre les yeux, sur une rivière, qui semble bien agitée. Je prends appuie sur ma main gauche pour me relever. Où suis-je ? J’ai emprunté un peu au hasard une route magique, suivant mon instinct druidique. Ou bien ai-je écouté le sang de Fey, qui coule en moi ? Je n’en sais rien. Mais Morrigan m’a raconté le mythe des Dragons. Et elle a dit que leurs ancêtres vivaient il y a très très longtemps. Je passe une main dans mes cheveux. Je papillonne des yeux. Je sais que j’ai donc suivi une route magique, qui s’enfonçait dans le passé. Être Druide permet de choisir plus ou moins les routes qu’on emprunte, même si cela reste un coup de hasard. Finalement, je m’installe correctement pour observer autour de moi.

Ma première constatation est la chaleur qu’il fait. On se croirait en plein été. Mais cela est possible après tout. Et je me trouve sur une bande de terre sableuse, proche d’une rivière large et abondante en eau. Dans mon dos s’étend une forêt, mais je ne reconnais aucune des plantes, ni aucun des arbres que je peux voir. Mon regard s’attarde sur chaque carré de verdure, avant de se porter vers le ciel bleu et sans nuage. Je passe à nouveau la main dans mes cheveux. Et je remarque mon bâton de Druide, ainsi que mon arc prés de moi. Au moins, ai-je toujours de quoi me défendre. Lentement, parce que la tête me tourne toujours, je me mets debout et j’avance vers la rivière. Je trempe mes mains dans l’eau fraîche avec un soupir de bien être, avant d’en boire un peu et de me mouiller le visage.

Puis un rugissement puissant déchire le silence apaisant. J’ai un sursaut et je me retrouve assis dans l’eau de la rivière. Mon regard apeuré observe la forêt. D’étranges animaux, qui volent comme des oiseaux, s’envolent en poussant des cris de panique. Je n’ai jamais rien entendu de semblable cri. Mon cœur bat trop vite. Rapidement, je me remets sur pieds et je saisis mon bâton et mon arc. Prudent j’analyse ce qui se passe autour de moi, sur mes gardes. Et je sens le sol trembler sous mes pieds. Paniqué, je file me réfugier sous le couvert des arbres où la forêt est dense et sombre. Je me glisse derrière un rocher, contre un arbuste que je ne reconnais pas. Et mes yeux terrifiés se posent sur une créature gigantesque, qui se dirige vers le courant d’eau pour y boire. Je n’ai jamais vu un tel monstre. « Par tous les dieux, mais où suis-je ? », je murmure à voix basse, tétanisé. « Ça y est, le ciel m’est tombé sur la tête ! » Je ne vois guère d’autre explication. À moins que ce monstre, au cou démesuré, et à la taille immense soit l’ancêtre des Dragons ?
   
   
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Dagda
Tuatha Dé Danann

Dagda

Talents cachés : Temps, l'éternité et les éléments. Possède deux artéfacts permettant de redonner la vie aux morts.
Savoir faire : Dieu druide.
Trésors trouvés : 148

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyLun 31 Déc - 15:00

À l’origine des dragons, il y avait....

    & @Lucán

   
Le Dagda esquisse un sourire en voyant la silhouette frêle du fils de son épouse. Le jeune druide lui a paru prometteur dès leur première rencontre, même si, le jeune garçon ignorait tout du lien unissant le dieu druide qu’il vénérait à sa génitrice, mère, et déesse. Dagda avait veillé de loin sur le garçon, comme il l’avait fait pour tous ses enfants. Le dieu considérait les druides comme ses enfants, non de sa chair, mais de son esprit, de sa magie. C’était sa magie qui coulait en eux, c’était leur foi qui lui offrait sa magie, sa puissance. Le Dieu druide avait perdu, sa magie, au fil des siècles, après le massacre des druides. Il avait perdu aussi sa foi, il avait perdu beaucoup de choses, y compris son Sidh. Mais l’espoir demeurait en lui, qu’un jour, la magie revienne, que les hommes comprennent qu’ils en avaient tant besoin. En attendant, il se fiait à ses enfants, à ceux qui avaient survécu, qui étaient venus jusqu’à l’Autre Monde. Il avait foi en eux.

Si la magie devait revenir parmi les hommes, il fallait les émerveiller, il fallait leur donner de quoi trembler à nouveau, et vénérer les dieux. Les rêves venaient après tout avec les cauchemars, et l’émerveillement, venait avec les monstres. Nombre de créatures monstrueuses, divines et colossales peuplaient l’Irlande du temps où lui et sa famille régnait dessus. Et puis, les créatures divines avaient disparu en même temps que les dieux. Certaines se trouvaient dans les forêts enchantées de l’AutreMonde, d’autres avaient disparus. Dagda savait qu’ils étaient simplement endormis. Rien ne meurt totalement, et ce qui à jamais dort, ne peut mourir. Le conte des grands anciens de Lovecraft, un auteur que le dagda appréciait, était réel. Mais il ne parlait pas de divinité, il parlait des dragons, des géants, et autres créatures fantastiques qui peuplaient le monde autrefois.

C’est en cela, pour cela, que le dieu druide avait poussé le jeune garçon à venir jusqu’à lui, et qu’il l’attendait dans ces bois peuplés de dinosaures. Certains pensaient qu’ils étaient les cousins des dragons, leurs enfants, d’autres leurs ancêtres. Tout cela était vrai, et faux à la fois. La magie était complexe et capricieuse, et les animaux fantastiques comme les dieux, aimaient se mêler aux animaux ordinaires. Toutefois, de voir ces créatures plus inoffensives que leurs cousins magiques aiderait sûrement le jeune homme à accepter les dragons, à mieux les comprendre. Ceux-ci ne crachaient pas de feu.

« Pas tout à fait. Le ciel n’est pas prêt de te tomber sur la tête, jeune druide. » fit le Dadga en appraissant dans le sous bois. Il portait un costume léger vert comme la végétation, ses cheveux coupés court après le massacre des druides étaient plaqués en arrière par l’humidité de cette forêt. Ses yeux avaient la couleur verte des bois avoisinant, mais ses iris changeaient de couleurs selon l’humeur du dieu druide. « Je m’excuse si je t’ai fait peur, ce n’était pas le but. Au contraire, je voudrais que tu observe mieux ces créatures qui nous entourent. Que t’inspirent-elles ? »
   
   
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 865

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyMar 1 Jan - 10:25

À l’origine des dragons, il y avait…

   @Dagda & @Lucán

   
La voix dans mon dos ne me surprend à peine, alors que j’observe les créatures immenses s’abreuver. Elles me rappellent vaguement celle de mon rêve. Je tourne mon regard vers toi, le Dieu-Druide. Tu es le premier à qui j’ai dû prêter allégeance comme tout Druide. « Dagda. », je murmure en salutation, désireux de ne pas me faire repérer par les Créatures inconnues. « Est-ce un jour où tu réponds à mes questions ou plutôt un jour où tu es désagréable et silencieux? », je questionne en fronçant des sourcils. Ton comportement n’est pas égal quand je te prie. Mais en soi tu es un dieu, et vous êtes changeant parfois. Je n’attends ni respect, ni affection de Morrigan, ma mère, alors des autres divinités… Je ne suis que votre serviteur. Par contre, je ne t’ai pas prié. Alors pourquoi es-t-u ici ? Serais-tu celui qui a guidé mes pas jusque ce monde étrange ? C’est une possibilité. As-tu quelque chose à m’enseigner ?

Involontairement, je relève les yeux vers le ciel un instant, pour m’assurer qu’il est bien toujours au-dessus de nous. « Je suis ici, parce que tu l’as voulu ? », je finis par demander en mordillant ma lèvre inférieure. Finalement, lentement je me remets debout comme toi. Je fronce des sourcils à ta demande. Mais j’obéis, tournant à nouveau le regard vers les imposantes créatures. « Je suppose que répondre frayeur et certitude qu’elles peuvent m’écraser n’est pas la bonne réponse ? », je réplique en passant ma main libre dans mes cheveux blonds. Je prends le temps de m’habituer à ce que je vois, d’écouter ce qu’elles se disent dans un langage animal, qui m’est inconnu. « Majesté. Puissance. Force. Beauté. », je souffle finalement pris dans mon observation. J’ignore ce que sont ces Créatures, mais elles sont de toute beauté. Je ne le nierais pas. Elles sont imposantes et royales.

Et mon rêve me revient en mémoire. Je revois ce que Morrigan qualifie de Dragon, la scène de massacre qui a eu lieu. L’immense animal, qui semble veiller sur mon être, me protéger. Un frisson descend le long de mon dos, alors que j’ai l’impression de sentir dans l’air l’odeur du feu, de la chair calcinée et la puanteur d’un marécage. Pourtant, je suis en pleine forêt. J’inspire profondément. « Elles ressemblent à celle de ma vision. Du moins, elles sont aussi grandes et imposantes. Mais je suppose qu’elles ne crachent pas de feu ? », je questionne en retournant mon regard vers toi. J’espère pour nous que non. Parce que un Dragon semble pouvoir tout détruire. « Ce ne sont pas des Dragons n’est-ce pas ? », j’ajoute avec curiosité. Peut-être leur sont-elles apparentées d’une manière ou d’une autre. Je n’en sais rien. C’est toi qui dois avoir tout le savoir du monde. « On dirait qu’elles te fascinent », je commente en plissant du nez. « Morrigan serait heureuse du retour des Dragons. » Vérité que j’ai décelée dans sa réaction à ma vision.
   
   
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Dagda
Tuatha Dé Danann

Dagda

Talents cachés : Temps, l'éternité et les éléments. Possède deux artéfacts permettant de redonner la vie aux morts.
Savoir faire : Dieu druide.
Trésors trouvés : 148

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptySam 16 Fév - 13:55

À l’origine des dragons, il y avait....

    & @Lucán

   
Le dieu observe le jeune druide. Il y a chez lui quelque chose de différent, une légère impertinence. Les druides n’étant enfant d’une divinité font preuve d’une déférence frisant parfois l’absurde. Mais chez Lucan, il n’y a jamais rien eut de tel. Dagda s’en amuse. Ce trait de caractère lui rappelant son épouse. Morrigan ne se laisse jamais dominer par qui que ce soit, et traite tout le monde avec une légère indolence. « Tu es pareil à ta mère. » fit-il remarquer avec un petit sourire amusé. Le dieu se dégagea observant le jeune druide. Il pensait que Lucan avait le potentiel pour exécuter cette mission difficile. Ce n’était pas son caractère semi divin mais plutôt le fait qu’il puisse aller et venir à sa guise dans l’autre monde, le fait qu’il connaisse les créatures extraordinaires qu’on y trouvait. Et son caractère également importait. Dagda l’avait observé longuement, c’était quelqu’un de calme et de posé. Cela serait nécessaire pour élever une créature aussi fabuleuse mais destructrice également qu’un dragon.

« Je t’ai simplement ouvert une route magique, mais oui, c’est de mon fait si tu te retrouve ici. Je peux te renvoyer dans l’autre monde si tu le souhaites. » Dagda n’avait aucune envie de forcer le jeune homme à faire quoi que ce soit. Il fallait que le jeune homme soit pleinement volontaire, voire même, qu’il y ait du désir en lui. Le désir d’élever un dragon, de faire renaître la magie. Sans le désir, la magie n’était rien. Le désir était à la racine de toute magie. Le désir et l’imagination. Le Dagda sourit à nouveau à la réponse du jeune homme. « C’est une certitude qu’elles le peuvent, mais comme toi tu peux écraser des fourmis. » répondit le dieu-druide. « Je préfère ta seconde réponse, en effet. » ajoute-t-il d’un sourire plus fier.

« Ce ne sont pas des dragons, en effet. » répondit le dieu-druide. « Et oui, ta mère serait heureuse de leur retour. Moi aussi, pas que je veuille voir le monde réduit en flamme, mais que les dragons sont les premières créatures magiques. A l’instar de ces créatures que tu vois, les derniers enfants des dragons. Ils sont pareil à ce que sont les humains comparés aux fées, des descendants dénués de magie. Pas totalement dénué de magie, pas suffisamment pour ne plus pouvoir cracher du feu, inspirer, et posséder également une certaine sagesse. » expliqua patiemment avec une certaine passion le dieu. Dagda était fasciné par les Dragons comme toute créature magique. Il était venu au monde quand les dragons régnaient sans partage sur le monde. Cette époque était révolue, et les dragons comme les dinosaures avaient disparus. Définitivement ? Rien n’était plus sûr.

« Que penses-tu des dragons ? » demande le dieu au jeune druide avec une évidente avidité.

   
   
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 865

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyDim 24 Fév - 10:05

À l’origine des dragons, il y avait…

   @Dagda & @Lucán

   
Mon regard sombre se fixe un moment sur toi, quand tu dis que je ressemble à Morrigan. J’en connais qui n’apprécieraient guère que ce soit le cas… « Si tu le dis. », je murmure doucement. Parce qu’au fond, je ne la connais pas assez pour savoir si j’ai certains de ses traits de caractère. Mais toi, tu dois mieux cerner sa personalité, vu que tu es son époux. Avec un soupir, je regarde à nouveau les Créatures immenses, qui s’abreuvent paisiblement à la rivière. Et tu confirmes être à l’origine de ma venue dans ce monde ou plutôt cette époque. « Hum… Il y a une raison à ma présence ici, je suppose. », je te lance un bref coup d’œil. Je doute que tu aies ouvert cette route juste pour le plaisir de me promener dans un passé plus que révolu. Et je suis curieux de savoir ce que tu désires. Alors je reste, je ne demande rien. Et je me plie à tes étranges questions. Peut-être Morrigan a abordé mon étrange rêve prophétique avec toi ?

Et bien sur la première idée, qui me vient à l’esprit en les observant, est qu’elles soient immenses et pourraient nous écraser. C’est l’instinct de survie, qui me rappelle que face à elles, je suis une proie bien faible et fragile. Cependant je complète assez vite mes propos, tout en me remettant debout, sans quitter des yeux les imposantes Créatures. Elles sont relativement agiles malgré leur taille et leur poids.  Puis je me tourne vers toi. J’ignore le but de cet exercice initiatique. Mais je devine qu’il y a une raison à ton choix de m’amener ici. Et tu confirmes indirectement que c’est en lien avec les Dragons. « Morrigan t’a raconté mon dernier rêve prophétique, n’est-ce pas ? », je questionne prudemment. Ou bien es-tu aussi à l’origine de ce rêve ? Peux-tu d’ailleurs insuffler des visions prophétiques ? Je n’en ai aucune idée. Et je me contente de froncer des sourcils et de plisser du nez un peu.

Puis tu me confirmes que ces Créatures ne sont guère des Dragons, avant de poursuivre en m’expliquant ce que sont ces êtres de pure magie, que Morrigan rêve de voir revenir. Je t’écoute silencieusement, avec respect et attention. Je mémorise ce que tu m’enseignes, car je sais au fond de mon être que cela me sera utile un jour. Je lance un autre regard au groupe, qui s’étire sur la rive, buvant l’eau fraîche ou mangeant le feuillage des arbres. « Avant mon rêve et que je n’en parle à Morrigan, j’ignorais tout des Dragons. », je réponds posément avec lenteur. « Je crois que celui qui en apprivoiserait un, aurait en main un pouvoir immense. Je pense que si les Dragons acceptent de se laisser apprivoiser, ils peuvent être des armes redoutables dans les mains de certains. » Mon regard sombre se perd un moment sur l’étendue boisée, qui nous entoure. « Je ne sais rien d’eux, mais je pense qu’ils imposent un certain respect, nous rappelant notre juste place dans ce monde… Ce sont des êtres majestueux. Ce serait triste de les réduire à leur potentiel destructeur, puisqu’ils sont des créatures vivantes. » Et que toute forme de vie mérite le respect et a sa place dans les deux mondes. «Crois-tu qu’ils vont revenir ? », je demande finalement.
   
   
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Dagda
Tuatha Dé Danann

Dagda

Talents cachés : Temps, l'éternité et les éléments. Possède deux artéfacts permettant de redonner la vie aux morts.
Savoir faire : Dieu druide.
Trésors trouvés : 148

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyMar 19 Mar - 23:53

À l’origine des dragons, il y avait....

    & @Lucán

   
Le Dagda ne répond cependant pas à toutes ses questions. Il reste un druide, mystérieux, un dieu qui plus est, plus vague encore dans ses réponses, faisant naître le mystère et les questions par milliers. Il est énigmatique pas uniquement par jeu sadique mais parce qu’il y a des choses que le jeune druide doit découvrir par lui-même et que le dieu ne peut pas tout lui dire. Il y a d’autres qu’il a déjà deviné en partie, et que Dagda n’a que besoin de lui confirmer par un silence appuyé d’un léger sourire et d’un regard qui en dit long, ce qu’il choisi de faire sur la question de l’utilité de sa présence ici. Evidemment qu’il n’aurait pas fait tout cela sans raison. Prendre des routes magiques est sans risques pour les créatures ce n’est pas toujours le cas pour les mortels, surtout les druides ou banshee. La magie qui coule dans leurs veines a été fut un temps chassé. Mais ici le seul risque est de se faire écraser ou croquer, et le dieu veille à ce que de pareilles choses n’arrivent pas à l’enfant de son épouse. Morrigan ferait plus que le tuer s’il arrivait quelque chose à son enfant. Il connaissait l’attachement de son épouse à ce jeune druide et il pouvait comprendre pourquoi en le regardant.

« Je connais le contenu de tes rêves en effet. » répondit le dieu avec le même goût pour les semi réponses et les demi vérités. Il observe le jeune homme longtemps. Devine-t-il que le dieu a une part de responsabilité dans ce rêve ? Qu’il lui a soufflé d’une certaine manière ? Un dieu peut partager les visions qu’il a aux druides, c’est justement là le lien puissant existant entre les druides et leur dieu. Ils étaient vraiment connectés. Un lien qui allait en se dissipant que le druide ne vénérait pas Dagda, mais il pouvait réveiller un lien endormi. Surtout lorsqu’il faisait lui-même parti de la prophétie. Ils en faisaient tous parti. Le futur est entre nos mains a toujours pensé Dagda.

« Ta réponse est sage, et prouve que tu mérite ces rêves. » répondit le dieu druide en souriant. « Mais les dragons sont en effet plus que des créatures destructrices. Tu as déjà été dans notre monde, tu sais donc sans nul doute que toutes les créatures vivantes sont dotés de raisons, que les animaux parlent, parfois se transforment, et qu’ils sont dotés d’une magie puissante. Les corbeaux qui accompagne Morrigan guident les âmes. Et les dragons sont les créatures les plus anciennes, enfin, avec nous, les dieux. Les dragons sont dotés d’une grande sagesse pour ceux sachant les écouter. » confia le Dagda. C’était cela le plus grand secret qu’il gardait, que tous les dieux avaient gardés. Les dragons n’avaient pas disparus, ils s’étaient fondu dans les montagnes de l’Autremonde. Et leurs enfants, étaient devenus des dinosaures. Les anciens ne se réveilleraient pas sans raison. « J’ai quelque chose pour toi. » ajouta le dieu en tendant quelque chose à la taille imposante soigneusement emballé dans un tartan.
   
   
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 865

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyMer 3 Avr - 17:27

À l’origine des dragons, il y avait…

   @Dagda & @Lucán

   
Je me contente de froncer des sourcils. Je pourrais demander si connaître le contenu de mes rêves signifie que tu en es à l’origine ? Ou si tu les partages et vois tout ce que l’on voit en rêve ? Mais au fond peut-être que je ne désire pas savoir. Certaines choses doivent demeurer mystérieuses ou elles perdent de leur magie. De toute manière, les réponses des Dieux sont souvent énigmatiques. Donc tu sais ce qu’il y avait dans mon rêve, tu as dû voir ce Dragon imposant et protecteur. Et j’ignore si venir ici m’apportera la solution de cette vision, qui provient du futur. Et c’est en regardant les imposantes Créatures au bord de la rivière, que je réponds à ta dernière question. En réalité, je ne pense pas grand-chose des Dragons, faute d’en avoir rencontré vraiment un, mais je peux donner les impressions que ma prophétie m’a laissées. Celui qui peut apprivoiser une telle Créature, aura un immense pouvoir entre ses mains. Cela dit, ce sont aussi des êtres dotés de vie et d’émotions. Ils méritent mieux que d’être de simple arme destructrice dans une guerre entre croyants.

Et de toute évidence, ma réponse est celle que tu attendais. Mon regard sombre revient se poser sur toi, alors que tu poursuis ton explication concernant les Dragons. On dit qu’ils sont plus vieux que la majeure partie des Divinités. Je n’en sais rien. Peut-être devrais-je remonter les routes magiques encore plus loin dans le temps pour le savoir ? « J’aime bien l’ l'Annwvyn. Je m’y sens plus chez moi que dans le monde des Hommes. », je confesse lentement. Ce n’est guère un secret. « Et j’y séjourne assez longtemps pour savoir que les animaux changent effectivement quand ils y entrent. Ils sont mystérieux et fascinants de ce côté-là du voile. » Tout est plus lumineux et brillant, plus magique et mystérieux. J’aime ce côté qui offre à tous des dons extraordinaires pour les Mortels. Là-bas, je ne suis pas étrange. Je suis normal, comme les autres. « Il y a donc des Dragons cachés là ? », je demande quand même curieux.

Sages, probablement parce que les Dragons sont très vieux. Mais je n’ai pas le temps de me poser plus de questions, que tu me dis avoir quelque chose pour moi. Je plisse du nez alors que tu sors quelques de ton tartan, emballé soigneusement dans un drap de soie coloré. J’hésite un peu avant de le prendre en main. C’est grand et de forme ovale comme un œuf. « Merci. Je suppose que je dois en être le gardien ? » C’est en général comme cela qu’on fonctionne avec les artefacts des Feys. Les Dieux les confient à des Druides théologiens. Alors pourquoi m’en donner un ? Par curiosité, je déballe l’objet et je fronce des sourcils à nouveau. Je retire totalement le tissu pour observer un œuf de taille imposante, qu’on dirait recouvert d’écailles et de couleur verdâtre et rougeâtre. « Euh… C’est quoi ? Un œuf de Dragon ? », je demande perplexe pour le coup en relevant les yeux vers toi. « Je dois en faire quoi ? » Qui sait tu as peut-être une mission précise à me confier.
   
   
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Dagda
Tuatha Dé Danann

Dagda

Talents cachés : Temps, l'éternité et les éléments. Possède deux artéfacts permettant de redonner la vie aux morts.
Savoir faire : Dieu druide.
Trésors trouvés : 148

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyMer 17 Avr - 22:07

À l’origine des dragons, il y avait....

    & @Lucán

   
Dagda aimait voir l’œil du jeune druide pétiller alors qu’il évoquait l’Autre monde et la manière dont les animaux s’y comportaient. Il pensait que le jeune homme avait la curiosité et l’ouverture d’esprit nécessaire à la réalisation de ses plans. Dagda ne doutait jamais de ses intuitions, elles l’avaient toujours menées aux personnes douées, aux héros capables de devenir des êtres légendaires avec le temps, des hommes ou des femmes bénit des dieux, et surtout, touchés par les dons des fées. Evidemment, le jeune Lucan remplissait toutes les cases, il était un demi dieu par sa naissance, il était son beau fils techniquement, et il avait été invité par sa mère dans le monde magique, il allait entre les deux mondes, capables de voir entre les lignes, de percevoir les routes magiques même si pour le moment il ne comprenait pas encore tout à fait leur fonctionnement. Il avait le potentiel, c’est pour cela que le dieu druide l’avait choisi.

« Les Dragons se sont endormis, leur corps immense forment les montagnes et les collines de l’Annwvyn. Nous vivons avec eux, mais ils ne sont plus vraiment là. » Il y avait de la peine et de la douleur dans la voix du dieu alors qu’il racontait cela. La disparition des Dragons lui avait vraiment fichu un coup au moral. C’était survenu bien avant que les hommes ne croient en un dieu unique. Quand les hommes avaient gagné la guerre contre les humains, les derniers dragons encore en éveil ont alors disparu, dans l’autre monde. Plus personne ne les a revu. Il est resté d’eux quelques rares œufs que le Dagda et les autres dieux ont conservés précieusement toutes ces décades en espérant trouver un moyen de ravier le feu sacré et magique qui avait donné vie aux dragons. Dagda avait vu ce feu, il avait vu ces créatures qui l’avaient accompagné dans sa jeunesse et son enfance, il les avait vu fouler la terre dans l’avenir. Dans un très lointain avenir. « Et ils s’éveilleront, les grands anciens, dans un avenir très lointain que nous peinons à percevoir pour le moment. »

L’œuf sorti, confié, donné au jeune homme, le dieu druide doit lui donner à présent les instructions. C’est plus qu’un artéfact, c’est une créature vivante. La précision est importante. « Gardien n’est pas le bon mot dans ce cas précis, éleveur conviendrait mieux mais vu le genre de créature dont nous parlons, dragonier s’impose. » Le druide lui laisse quelques minutes pour intégrer les informations qu’il vient de lui donner sachant que cela fait sans doute beaucoup. « C’est bel et bien un œuf de dragon, et, si je ne me trompe pas, il pourrait éclore. Les circonstances de la naissance d’un dragon sont particulières. Les reproduire va exiger de passer à travers de nouvelles routes magiques. Es-tu prêt pour une pareille tâche ? » Il ne voulait pas l’imposer au jeune homme. Ce dernier pouvait choisir d’accepter l’œuf et la tâche qui allait avec ou simplement le refuser.
   
   
©️ eire chronicles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 865

À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] EmptyDim 21 Avr - 12:43

À l’origine des dragons, il y avait....

   @Dagda & @Lucán

   
Je t’écoute avec curiosité et dévotion. En apprendre plus est toujours agréable pour moi. Mais surtout, j’aime entendre parler de l’Autre Monde. C’est toujours intriguant, et la magie y est perpétuellement présente. Je sais que j’y passe trop de temps. Je sais aussi que je devrais arrêter d’emprunter ainsi les routes magiques pour voyager dans le temps, les suivant au hasard. Parfois j’arrive plus ou moins à choisir où je vais, à deviner où elles mènent. Mais bien souvent c’est un coup de dé, et au petit bonheur la chance. Mais je le fais quand même. Peut-être que le sang de Morrigan et les fruits magiques, que je consomme, m’aident à mieux les percevoir que les autres Druides. Peut-être suis-je juste présomptueux et qu’un jour une mésaventure mortelle m’arrivera. Mais j’aviserais à ce moment-là. Et je me demande si j’ai déjà parcouru ces montagnes, qui sont en réalité des Dragons endormis. « Et on ne peut pas les réveiller ? », je demande avec curiosité. Je me doute bien que la réponse est non. Pour autant c’est plus plaisant d’imaginer que cela serait possible. Est-ce mal de désirer voir un vrai Dragon en éveil ?

Et je penche la tête, quand tu dis que oui dans un avenir lointain ils s’éveilleront. Je me demande si je vivrais assez longtemps pour les voir revenir à la vie. Je plisse un peu du nez à cette pensée. « Je n’ai pas souvenir d’avoir eu ce genre de vision. Mais comme je ne peux choisir ce que je vois… », je murmure avec un soupir. C’est quelque chose, qui agace les Seigneurs humains et les Mortels en général. Ils préféreraient que je puisse apercevoir ce qui les intéresse, que je puisse répondre à leur question, plutôt que de devoir écouter mes prophéties inattendues. Mais je ne peux changer ma nature profonde, ni le fonctionnement de mes dons druidiques. Puis tu me confies un objet étrange, qui une fois découvert s’avère être un œuf de Dragon. Enfin je suppose qu’il est de Dragon, vu que c’est le sujet de notre conversation et voyage dans ces temps reculés. Je l’observe, admirant ses couleurs rougeâtres et verdâtre et le jeu de la lumière solaire sur ses écailles. Il est lourd, comme de la pierre.

Je relève mes yeux noirs sur toi alors que tu réponds à ma question. « Dragonnier ? », je répète perplexe. « Cela existe ? Je veux dire il y a des êtres capables d’apprivoiser un Dragon sans se faire croquer ou brûler vif ? » Non parce que soyons clair, ma magie ne me permettra pas de lui résister. Enfin si au feu, rien ne peut me brûler. À part peut-être le feu craché par un Dragon ? Je n’ai jamais réfléchi à cela d’ailleurs. Bon en même temps, avant aujourd’hui, je ne risquais pas vraiment d’en rencontrer un. « Mais les Gardiens des artefacts, ce sont les Druides théologiens. Ils ont la puissance magique et la connaissance nécessaire pour faire cela. Moi je ne suis qu’un Devin. » De base mon rôle est de soigner et de prédire l’avenir ou conter le passé. Bon il est question de le faire éclore. Et en soi, on ne refuse pas une mission donnée par un Dieu. J’acquiesce donc de la tête. « J’emprunte les routes magiques trop souvent. Cela n’est pas un problème. Je ferais ce que tu m’ordonneras pour le faire éclore. Je vais juste espérer qu’il ne finira pas par me croquer. » Ce qui m’ennuierait quand même. « Que dois-je donc faire? », je demande tout en remballant soigneusement l’œuf dans le tissu soyeux.
   
   
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Contenu sponsorisé




À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty
MessageSujet: Re: À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]   À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
À l’origine des dragons, il y avait.... [Dagda]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Waterloo, vidéo documentaire origine Planet
» Un maire d’origine haïtienne élu à North Miami
» Bataille terrestre d' ABOUKIR
» origine INDY MEDIA
» aria origine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de Légendes ::  :: L'époque avant les hommes-
Sauter vers: