AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
party balons Réouverture du forum. party balons
Les annexes ont été réécrites. Pensez à les lire Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] 3399834895
Inscription & partenaires ouvert. Rejoignez-nous enjoy
arc en ciel Bienvenue en Irlande, terre de mythes et légendes leprechaun

Partagez
 

 Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 866

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyVen 28 Déc - 18:47

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle

@Balian Ibelin & @Lucán

Certains rêves prophétiques parlent du futur, et me montrent un chemin possible. Il m’est alors laissé à loisir de parler ou non, d’influer sur le cours des choses ou de laisser faire tel que je l’ai vu. Ce n’est jamais une décision facile pour moi. Et quand il s’agit de guerre et de mort, mes prophéties sont mal accueillies. Et je le paye tout autant, étant chassé et rabroué parfois bien violemment. Mais je ne leur en veux guère. Ils ont peur de ce que j’annonce. Je le comprends. Parfois, mes visions me plongent dans un passé plus ou moins lointain. Je ne peux alors rien changer à ce qui s’est passé. À moins d’emprunter les routes magiques, mais est-ce possible de modifier ce qui a été ? Elles sont plus claires et moins sujettes à être interprétées par ma sagesse druidique. Et très rarement elles me concernent. En soi, c’est comme si je ne pouvais connaître mon propre avenir, à part ce rêve avec le Dragon… Mais est-ce un moment futur de ma vie ou juste un symbole à comprendre ?

Quoi qu’il en soit, la vision de la nuit dernière est perturbante. Elle concerne le passé, car elle est très précise. Et elle est liée à Morrigan. Et c’est un moment intime qu’elle a partagé avec un Humain, qui m’est apparu. J’ignore pourquoi. Ce n’est ni la guerre, ni la mort. C’est comme si les Dieux m’offraient une réponse à une de mes nombreuses questions, mais j’ignore laquelle. Peut-être même ne m’a-t-elle point encore effleuré l’esprit. Alors j’ai repris la route, chevauchant vers le village le plus proche. Une de mes lames est brisée. Il me faut donc un forgeron pour la réparer. Et j’ai laissé le souvenir de la vision prophétique flotter loin de mon esprit, n’y repensant plus. Je comprendrais plus tard. Ou ce ne sera qu’un de ses rêves, qui ne font jamais sens. Le crépuscule pointe son nez, quand enfin j’aperçois la fumée sortant des maisons formant un village perdu dans les landes.

Un sourire naît vaguement sur mes lèvres. La fatigue d’une journée à cheval se fait ressentir. « Et on y est. », j’annonce à mes compagnons. Le Loup relève le museau et le Corbeau choisit de se poser sur la selle. Je pense que lui aussi ressent l’épuisement de ce long voyage, qui nous ramène dans notre forêt natale pour la saison morte. Je dirige mon cheval vers les maisons. Il nous faut peu de temps pour rejoindre la place centrale. Certains me regardent légèrement surpris. Mais personne ne semble s’offusquer de ma présence. Il s’agit donc d’un village assez reculé pour que l’Ancienne Religion reste de mise. Je descends de cheval face à ta forge. « Bonsoir, noble forgeront ! », je te salue en entrant lentement dans la chaleur des lieux. « J’ai une dague à réparer, pourrais-tu m’aider moyennant paiement ? », je questionne. Pourtant quand tu relèves la tête, je me fige et je blanchis légèrement.
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Balian Ibelin
Âme Mortelle

Balian Ibelin

Talents cachés : /
Savoir faire : Forgeron
Trésors trouvés : 49

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyJeu 3 Jan - 10:55

   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle






Cela fait déjà une bonne demie-heure que le village sait que des voyageurs sont en approche. Les orphelins courent tout le jour dans la lande. Ils observent tout ce qui s'y passe et le rapporte aux sages. C'est une des nombreuses missions qui les occupent eux qui n'ont ni pères, ni mères, ni roi. La communauté se charge de leur fournir de quoi survivre. Les femmes leurs refilent les sandales qu'elles jetteraient. Au moins les semelles sont un peu moins défoncées. En hiver, ils couchent dans les étables avec les vaches et les chiens. C'était parmi ces gamins des rues que Balian avait trouvé l'un de ses apprentis. Le petit épiait tant et tant la forge qu'il avait fini par lui dire d'entrer. Après cela le petit était resté.

Cette histoire remonte à une quinzaine d'années déjà. Après les cinq ans de formation dans la forge le jeune homme était parti.  Il n'y avait pas assez de travail pour deux forgerons dans le village. Il avait été vers l'est pour trouver un endroit où s'établir. Il avait écrit à son mentor pour lui dire que sa situation était établie et la clientèle très satisfaite. Quelques années plus tard il avait ensuite écrit ces mots : « Mon premier né est un garçon. Nous l'avons nommé Balian comme l'homme qui m'a élevé. » Ces quelques mots avaient fortement ému l'artisan. Lui qui n'avait pas eu d'enfant de son sang.

Balian avait entendu le groupe entrer dans la rue. Il gardait le nez baissé sur la lame chauffée à blanc qu'il façonnait. La commande d'un nobliau de campagne qui voulait impressionner sa toute nouvelle épouse. Dans ce coin de l’Écosse les véritables guerriers étaient soit au cimetière, soit en train de guerroyer. Le forgeron était l'un des rares hommes valide, en bonne santé, qui ne porte pas l'épée. Ce qui lui convenait parfaitement.

« 'Soir. Montre la moi. Qu'on voit c'qu'on peut en faire. » L'opération de préparation du métal est terminée. L'homme attrape avec poigne et plonge le matériaux dans le saut qui est installé sur sa droite. Le contraste de température créer une vapeur d'eau qui s'échappe aussitôt dans l'air glacé.

Le forgeron passe de l'autre côté de l'établi pour aller à la rencontre du voyageur. Maintenant, qu'il est debout et étiré sur toute sa longueur, sa carrure reflète bien son savoir-faire. Ses épaules ont une sacrée envergure. Il a des des bras forts et des mains marquées. Il avait passé les cinquante ans ce qui est déjà peu commun. Mais en plus il ne fait pas vraiment son âge. Le blanc grise ses tempes et son catogan. Il a des rides aux coins des yeux. En dehors de cela il semble en bonne santé physique.

D'un regard il évalua l'état de la lame en question. Il la prend, l'inspecte sous tous les angles. Un léger grognement sort de sa bouche. Il en a toujours un quand il tombe sur une commande un peu plus spécifique. Étant donnée la facture de cette arme il va lui falloir du temps. Ibelin repasse derrière l'établi. C'est en relevant le nez qu'il croise le teint blanc du jeune homme.

« Ça va gamin ? On dirait que tu viens de voir un fantôme... » Ce qui n'est pas exclu. Au village on croit aux esprits et aux dieux. Le culte de l’Église n'est pas encore arrivé jusque dans cette terre reculée. C'est un village de guerriers. Il y a beaucoup de soldat qui sont morts, de retour du champ de bataille avec des blessures qui les ont tué. L'artisan lui aussi est un croyant de toutes ces choses. Il a été le témoin de la magie quelques fois au cours de sa vie.

« Tiens. »[/color] Il lui tend la tasse en métal, dans laquelle Mélanie verse le lait de brebis au petit matin. Balian la termine toujours pendant les premières heures de labeur. Il l'a remplie d'un peu d'eau fraîche et l'offre au jeune inconnu. Balian attend de le voir boire, immobile et patient, comme celui qui guette une réaction de la bête qu'il vient de soigner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 866

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyMer 9 Jan - 17:40

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle

@"Balian Ibeliné & @"Lucán"

Il me faut un moment pour me reprendre. Et je secoue la tête pour reprendre pieds et sortir de mes pensées. Il est assez rare que je rencontre les êtres ayant peuplés une vision du passé. La question, que je me pose, est pourquoi t’ai-je vu ? Quel est ton lien avec Morrigan et son futur ? Un rêve prophétique, qui conte le passé, est forcément là pour apporter des réponses à des questions, plus que pour anticiper le futur. Ils sont d’ailleurs plus clairs, précis mais surtout plus rares. À mes pieds, le Loup s’assied, observant ton travail bruyant. Je passe par réflexe une main sur le haut de sa tête, alors que le Corbeau se perche sur une poutre extérieure de ton toit. Maintenant, que tu es debout et face à moi, je peux constater que tu es plus vieux que dans la vision. C’était donc quelque chose datant d’il y a des décennies.

As-tu revu Morrigan depuis ? En tout cas, tu es dans ses protégés pour ce que j’en sais. Mes yeux noirs t’examinent avec curiosité. Mais qu’importent les raisons de la Déesse pour t’avoir pris en affection et sous son aile… Je ne suis qu’un messager après tout. Je ne juge pas. Et je te tends la lame brisée en deux te laissant l’examiner. Puis tu me parles et je me secoue un peu plus. « Gamin ? », je repère amusé. « J’en suis quand même à mon trentième hiver, ce qui n’est pas si jeune pour un Druide… Mais j’avoue les miens vivent vieux. » Et mon apparence, je la dois aux fruits des Feys que Morrigan me fait manger régulièrement. « Désolé, il est rare que je croise un être protégé de Morrigan que j’ai vu dans une vision du passé. », je ne mens jamais. Mais je devrais apprendre à dire sans dire comme les Feys.

« Alors forgeron, protégé de Morrigan, peux-tu me réparer cette dague et combien cela me coûtera-t-il ? », je questionne en m’appuyant un peu sur mon bâton druidique. J’accepte ta coupe d’eau fraîche, alors que le Loup se couche à mes pieds. Je bois une gorgée. L’eau est bienvenue après une journée passée à cheval. « Merci. Généreux de ta part. » Même si je sais qu’on refuse rarement quelque chose à un Druide, quel qu’il soit. Se montrer aimable avec nous apporte la faveur des Dieux parait-il… Ce n’est pas totalement vrai, mais nous possédons le Glamour, le secret des rites et l’accès au monde des Feys. Cela fait de nous des êtres sacrés, et les premiers à avoir péri de la main de Chrétiens. À l’époque c’était aisé, aucun de nous ne portait d’arme…
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Balian Ibelin
Âme Mortelle

Balian Ibelin

Talents cachés : /
Savoir faire : Forgeron
Trésors trouvés : 49

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyDim 20 Jan - 9:47

 Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle






Ibelin sent le vieux chien sortir lentement de sa torpeur dans son dos. Le vol est facile par ici. L'homme n'a guère les moyens de se faire dérober les outils de son labeur. Alors la bête garde la Forge pendant la nuit. Un gros chien noir qui a passé les sept ans. Il se nomme Clodis. C'est Mélanie, la femme qui loge chez le Forgeron qui l'a nommé ainsi. Ses crocs découragent les mauvais esprit. La présence inconnue l'a alerté. Balian marmonne un « couché » d'une voix de ténor que l'animal reconnaît tout de suite. Il renifle l'air, voit le grand loup qui vient d'entrer sur son territoire. Maintenant il se réveille totalement et se met sur ses pattes. Il lève le nez vers l'oiseau au plumage de nuit. Ici on n'apprécie guère les corbeaux. L'ordre est répété. Le chien fixe son Maître et obéit dans le calme. Il a été élevé en ce sens.

« Hum.» Acquiesce l'artisan sans chercher à entretenir la conversation plus que ce qui est utile. Il est souvent avare en mots. Il ne parle que peu. Cela peut en frustrer certains au village. Car il est impénétrable. Ce qui est encore plus vrai avec les étrangers. Il s'avance. On sent en lui une force paisible et surtout une volonté de tranquillité.

Il sait des Druides et de la magie ceux que lui ont dit les anciens du village. C'est une région où l'on raconte encore les histoires des dieux. C'est bien tout. L'homme n'a pas eu d'éducation et il n'a jamais été assez curieux pour chercher des réponses. Il se contente de peu de choses. A moins qu'on lui parle d'un poème il ne pourrait entretenir une conversation poussée sur un sujet. Aussi, que ce jeune homme vienne dire que le forgeron est protégé d'une déesse lui fait vaguement hausser un sourcil.

« J'crois bien que tu te trompe de personne gamin. Je n'suis pas un guerrier. » Reprenant tout de même le surnom. Pourquoi aurait-il obtenu la protection d'une déesse dont il ne sert pas la cause ? Ceci n'a aucune sens pour son esprit prosaïque. Il rend les hommages aux dieux. Il respecte leur loi. Mais c'est bien tout. Il n'a même jamais adressé de prière à cette déesse de toute sa vie. A part peut-être pour protéger l'un de ses beaux-frères. Mais Lionel était mort sur le champ de bataille.

« Ça peut se faire oui. » Affirma-t-il simplement. Il a la modestie de ceux qui connaissent leur métier. En plus d'une pudeur naturelle qui lui interdit tout écart d’orgueil. Pourtant son talent et sa réputation son connu de loin en loin dans la région. Il n'y a aucun morceau de fer qui puisse lui résister. « Mais pour bien faire il me faut une journée. Peut-être deux. » Décrété-t-il car il sait que la matière lui réserve parfois des surprises. Il ne veut donc pas mentir à son client. Pour faire quelque-chose dans les règles de l'art il faut toujours du temps.

Ibelin toisa son vis-à-vis pendant un instant. Il ne saurait dire et pourtant quelque-chose chez lui l'intrigue depuis qu'il est entré. C'est un détail dans son visage et dans sa posture comme s'il lui était familier. Ibelin est pourtant certain de ne l'avoir jamais rencontré avant. Intrigué, il le scrute et ajoute un conseil pour la nuit.

« Il y a une auberge à trois cent mètres. Ils auront de la place pour vous. » Informe-t-il le jeune homme sans relever le remerciement. Il ne fait pas les choses pour être remercié. D'ailleurs, il ne fait aucune traitement de valeur avec les personnes qui entre dans son atelier. Aussi le manant aura droit au même respect que le chevalier ou le noble. « La soupe est bonne et le lit est chaud.» Précise-t-il, davantage pour soutenir le commerce de l’aubergiste que pour les décourager à passer la vie à la belle étoile. Ce village est pauvre. Les gens meurent de faim souvent pendant l'hiver. Cette petite équipée pourrait amener des écus salutaires.

Balian conserve donc la lame brisée entre ses mains. Il la dépose sur une table de travail. Il attrape un torchon qu'il induit d'un produit. La texture est presque transparente. C'est l'une de ses compositions. Elle lustre et nettoie la matière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucán
Druide Devin

Lucán

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 866

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyMer 6 Fév - 15:47

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle

@Balian Ibelin & @Lucán

J’observe le grand chien noir, qui réagit à la présence du Loup. Et je continue de flatter la tête de mon compagnon d’errance. Reste clame. Il est curieux. J’utilise la télépathie pour imposer un certain apaisement au prédateur, qui veille sur moi. Et je dois reconnaître, qu’il est en général bien plus obéissant qu’un chien. Il ne manifeste aucunement de l’agressivité, se contentant de regarder l’autre animal. Il reste sur ses gardes, juste au cas où le chien attaquerait. Mais ce dernier obéit à ta voix, et se recouche. Et le silence reprend ses droits, brisé uniquement par le crépitement du feu de la forge. Tu n’es pas bavard. Je ne force jamais la conversation avec les autres. Je suis de nature solitaire, même si je remplis avec dévotion et empressement mes fonctions de Devin et de Guérisseur. « Ô non, je ne commets aucune erreur. », je commente avec un léger sourire poli. « Il ne faut pas être guerrier pour être le protégé des Dieux. Bien souvent, les croyants les rencontrent sans même savoir qui ils sont sous leur déguisement. Ta route a croisé celle de Morrigan autrefois. Et elle t’a pris en affection. Je le sais puisque vous avez passé une nuit ensemble. » Et c’est tout ce que je peux en dire, me doutant qu’au matin elle avait disparue. Pourquoi toi ? Je n’en sais rien. Mais ce n’est pas le plus important.

Finalement, tu t’intéresses à ma dague. Et c’est aussi la raison première de ma présence ici. J’en ai besoin lors des chasses. Et je sais qu’une fois de retour dans ma forêt natale, je ne rencontrerais point de forgeron avant le printemps suivant. Je ne puis rester si longtemps avec une lame brisée et inutilisable. « J’ai mon temps. », je réponds quand tu me dis qu’il faudra bien deux jours. Les Druides ne sont point tenus par les jours, qui défilent. Il faudra juste que je rentre avant que la neige ne rende tout périple inenvisageable. De plus, il doit bien y avoir quelques malades, qui seront ravis de parler avec un Guérisseur. Surtout que soigner étant ma fonction, je le fais sans paiement. C’est un argument, qui attire encore les foules, les soins donnés sans contre partie. « Je trouverais de quoi m’occuper. » Il y a toujours à faire dans un village, et sinon il me reste la lande et ses plantes.

Et tu me regardes un long moment. Cela arrive souvent, que l’on soit intrigué par ma pâleur excessive, mes cheveux dorés et mes yeux trop sombre. Je ne formalise guère, soutenant ton inspection. Par contre quand tu me conseilles l’auberge, j’ai un mince sourire. « Je ne crois pas que ma bourse contienne assez des pièces pour payer ton travail et l’auberge. Mais j’ai repéré un endroit qui sera très confortable pour dresser un camp. » Parce que comme mes services sont gratuits, je suis plutôt pauvre. Et comme je vis de ce que m’offre la nature ou les gens reconnaissant de mon aide, je sais me contenter de rien. Et bien que je comprenne l’idée d’enrichir un village, qui doit subir rudement l’hiver, je ne peux malheureusement pas m’offrir le luxe d’un lit chaud et une soupe. Et je te regarde déposer la lame avec une certaine curiosité avant de sortir un linge humide. « Bien, je vais donc te laisser à ton travail, forgeron. » Et aller trouver la place que j’ai choisie pour monter le camp de cette nuit.
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Balian Ibelin
Âme Mortelle

Balian Ibelin

Talents cachés : /
Savoir faire : Forgeron
Trésors trouvés : 49

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] EmptyVen 10 Mai - 17:18

 Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle






Balian n'était pas habitué à voir des jeunes gens arriver au village. Celui-ci était particulièrement atypique. Il parlait bien beau. Il avait aussi du maintient et une sorte de prestance dont le Forgeron n'aurait pas pu donner l'origine exacte. Mais, il y avait quelque-chose de mystérieux qui auréolait ce garçon. Alors quand il se mit à parler des Dieux, d'une nuit, d'un abandon... Ibelin se retrouvait figer d'étonnement. Par deux fois donc les propos de ce visiteur venaient le bousculer, alors qu'il n'avait rien demandé.

«Une femme... » Les conquêtes de Balian était bien peu nombreuses pour qu'il y ait un doute à avoir. Il n'avait eu dans sa vie qu'une seule et véritable idyle. Mélanie était certe une douce dame mais jamais elle n'avait allumé le feu dans les entrails de son compagnon de vie. Alors, que cette inconnue, pendant cette nuit d'orage. « Pourquoi font-ils cela ? Les Dieux ? » Peut-être que ce finaud, qui semblait en savoir tellement sur les Dieux pourrait apporter quelques réponses à toutes les questions d'Ibelin. Le mortel avait fait construit sa vie entière sur la base de ce souvenir... divin. Un souvenir dont il avait jalousement préservé le secret.

« Hum. » Balian posait ses grandes mains noircies sur son tablier. Il avait le regard encore hanté par l'Ange sombre dont ils venaient de rappeler le souvenir. L'air un peu ailleurs, il inclinait le menton. « Il y a toujours à faire part ici. Vous suffit de demander au chef. » Cette compagnie de soldat avait assez d'énergie et de muscles pour prêter main forte aux travaux de labour. Une sale épidémie avait coincé plus d'un paysan dans leur couche.

Ibelin se passait alors une main sur sa nuque poisseuse de la sueur du travail. Il ne savait définir avec exactitude les sentiments que lui évoquait ce jeune homme. Sa présence ici était à la fois une source de curiosité et de gêne. Ce genre d'ambivalance n'était pas chose commune avec lui. C'était cette étrange conversation qui la provoquait. Bien qu'il était le plus souvent ravi qu'on le laisse travailler en paix, le forgeron avait presque envie de prolonger la conversation cette fois.

« Attends. Avant dis moi. Est-ce que tu l'as vue ? La Déesse ? Morrigan ? » Si le magicien n'était pas menteur Balian allait peut-être enfin comprendre ce qui s'était passé dans sa jeunesse. Il reposait ce qu'il avait dans les mains. Puis il s'avança de l'autre côté de l'établi pour rejoindre l'enfant. Un peu plus loin le chien de garde eu un petit jappement d'encouragement. « Parles-moi d'elle. Parles-moi de Morrigan. » Il ressemble soudain à un soldat affamé qui réclame aumône.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty
MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens Facebook
» Ïdon ou la Nostalgie de celui qui VEUT rester jeune!
» Claire « Personne n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. »
» [Jour 3] Certains mots peuvent en cacher d'autres.
» Un vrai ami est celui qui t'accompagne dans tes pires folies.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de Légendes ::  :: l'époque des Hommes :: Le Moyen Age :: Irlande-
Sauter vers: