AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
party balons Réouverture du forum. party balons
Les annexes ont été réécrites. Pensez à les lire
Inscription & partenaires ouvert. Rejoignez-nous enjoy
arc en ciel Bienvenue en Irlande, terre de mythes et légendes leprechaun

Partagez | 
 

 Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucán
druide devin

avatar

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 479

MessageSujet: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Ven 28 Déc - 18:47

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle

@Balian Ibelin & @Lucán

Certains rêves prophétiques parlent du futur, et me montrent un chemin possible. Il m’est alors laissé à loisir de parler ou non, d’influer sur le cours des choses ou de laisser faire tel que je l’ai vu. Ce n’est jamais une décision facile pour moi. Et quand il s’agit de guerre et de mort, mes prophéties sont mal accueillies. Et je le paye tout autant, étant chassé et rabroué parfois bien violemment. Mais je ne leur en veux guère. Ils ont peur de ce que j’annonce. Je le comprends. Parfois, mes visions me plongent dans un passé plus ou moins lointain. Je ne peux alors rien changer à ce qui s’est passé. À moins d’emprunter les routes magiques, mais est-ce possible de modifier ce qui a été ? Elles sont plus claires et moins sujettes à être interprétées par ma sagesse druidique. Et très rarement elles me concernent. En soi, c’est comme si je ne pouvais connaître mon propre avenir, à part ce rêve avec le Dragon… Mais est-ce un moment futur de ma vie ou juste un symbole à comprendre ?

Quoi qu’il en soit, la vision de la nuit dernière est perturbante. Elle concerne le passé, car elle est très précise. Et elle est liée à Morrigan. Et c’est un moment intime qu’elle a partagé avec un Humain, qui m’est apparu. J’ignore pourquoi. Ce n’est ni la guerre, ni la mort. C’est comme si les Dieux m’offraient une réponse à une de mes nombreuses questions, mais j’ignore laquelle. Peut-être même ne m’a-t-elle point encore effleuré l’esprit. Alors j’ai repris la route, chevauchant vers le village le plus proche. Une de mes lames est brisée. Il me faut donc un forgeron pour la réparer. Et j’ai laissé le souvenir de la vision prophétique flotter loin de mon esprit, n’y repensant plus. Je comprendrais plus tard. Ou ce ne sera qu’un de ses rêves, qui ne font jamais sens. Le crépuscule pointe son nez, quand enfin j’aperçois la fumée sortant des maisons formant un village perdu dans les landes.

Un sourire naît vaguement sur mes lèvres. La fatigue d’une journée à cheval se fait ressentir. « Et on y est. », j’annonce à mes compagnons. Le Loup relève le museau et le Corbeau choisit de se poser sur la selle. Je pense que lui aussi ressent l’épuisement de ce long voyage, qui nous ramène dans notre forêt natale pour la saison morte. Je dirige mon cheval vers les maisons. Il nous faut peu de temps pour rejoindre la place centrale. Certains me regardent légèrement surpris. Mais personne ne semble s’offusquer de ma présence. Il s’agit donc d’un village assez reculé pour que l’Ancienne Religion reste de mise. Je descends de cheval face à ta forge. « Bonsoir, noble forgeront ! », je te salue en entrant lentement dans la chaleur des lieux. « J’ai une dague à réparer, pourrais-tu m’aider moyennant paiement ? », je questionne. Pourtant quand tu relèves la tête, je me fige et je blanchis légèrement.
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Balian Ibelin
âme mortelle

avatar

Talents cachés : /
Savoir faire : Forgeron
Trésors trouvés : 20

MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Jeu 3 Jan - 10:55

   Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle






Cela fait déjà une bonne demie-heure que le village sait que des voyageurs sont en approche. Les orphelins courent tout le jour dans la lande. Ils observent tout ce qui s'y passe et le rapporte aux sages. C'est une des nombreuses missions qui les occupent eux qui n'ont ni pères, ni mères, ni roi. La communauté se charge de leur fournir de quoi survivre. Les femmes leurs refilent les sandales qu'elles jetteraient. Au moins les semelles sont un peu moins défoncées. En hiver, ils couchent dans les étables avec les vaches et les chiens. C'était parmi ces gamins des rues que Balian avait trouvé l'un de ses apprentis. Le petit épiait tant et tant la forge qu'il avait fini par lui dire d'entrer. Après cela le petit était resté.

Cette histoire remonte à une quinzaine d'années déjà. Après les cinq ans de formation dans la forge le jeune homme était parti.  Il n'y avait pas assez de travail pour deux forgerons dans le village. Il avait été vers l'est pour trouver un endroit où s'établir. Il avait écrit à son mentor pour lui dire que sa situation était établie et la clientèle très satisfaite. Quelques années plus tard il avait ensuite écrit ces mots : « Mon premier né est un garçon. Nous l'avons nommé Balian comme l'homme qui m'a élevé. » Ces quelques mots avaient fortement ému l'artisan. Lui qui n'avait pas eu d'enfant de son sang.

Balian avait entendu le groupe entrer dans la rue. Il gardait le nez baissé sur la lame chauffée à blanc qu'il façonnait. La commande d'un nobliau de campagne qui voulait impressionner sa toute nouvelle épouse. Dans ce coin de l’Écosse les véritables guerriers étaient soit au cimetière, soit en train de guerroyer. Le forgeron était l'un des rares hommes valide, en bonne santé, qui ne porte pas l'épée. Ce qui lui convenait parfaitement.

« 'Soir. Montre la moi. Qu'on voit c'qu'on peut en faire. » L'opération de préparation du métal est terminée. L'homme attrape avec poigne et plonge le matériaux dans le saut qui est installé sur sa droite. Le contraste de température créer une vapeur d'eau qui s'échappe aussitôt dans l'air glacé.

Le forgeron passe de l'autre côté de l'établi pour aller à la rencontre du voyageur. Maintenant, qu'il est debout et étiré sur toute sa longueur, sa carrure reflète bien son savoir-faire. Ses épaules ont une sacrée envergure. Il a des des bras forts et des mains marquées. Il avait passé les cinquante ans ce qui est déjà peu commun. Mais en plus il ne fait pas vraiment son âge. Le blanc grise ses tempes et son catogan. Il a des rides aux coins des yeux. En dehors de cela il semble en bonne santé physique.

D'un regard il évalua l'état de la lame en question. Il la prend, l'inspecte sous tous les angles. Un léger grognement sort de sa bouche. Il en a toujours un quand il tombe sur une commande un peu plus spécifique. Étant donnée la facture de cette arme il va lui falloir du temps. Ibelin repasse derrière l'établi. C'est en relevant le nez qu'il croise le teint blanc du jeune homme.

« Ça va gamin ? On dirait que tu viens de voir un fantôme... » Ce qui n'est pas exclu. Au village on croit aux esprits et aux dieux. Le culte de l’Église n'est pas encore arrivé jusque dans cette terre reculée. C'est un village de guerriers. Il y a beaucoup de soldat qui sont morts, de retour du champ de bataille avec des blessures qui les ont tué. L'artisan lui aussi est un croyant de toutes ces choses. Il a été le témoin de la magie quelques fois au cours de sa vie.

« Tiens. »[/color] Il lui tend la tasse en métal, dans laquelle Mélanie verse le lait de brebis au petit matin. Balian la termine toujours pendant les premières heures de labeur. Il l'a remplie d'un peu d'eau fraîche et l'offre au jeune inconnu. Balian attend de le voir boire, immobile et patient, comme celui qui guette une réaction de la bête qu'il vient de soigner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucán
druide devin

avatar

Talents cachés : Devin, élément feu, télépathie animale (corbeau & loup)
Savoir faire : Druide errant, guérisseur
Trésors trouvés : 479

MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   Mer 9 Jan - 17:40

Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle

@"Balian Ibeliné & @"Lucán"

Il me faut un moment pour me reprendre. Et je secoue la tête pour reprendre pieds et sortir de mes pensées. Il est assez rare que je rencontre les êtres ayant peuplés une vision du passé. La question, que je me pose, est pourquoi t’ai-je vu ? Quel est ton lien avec Morrigan et son futur ? Un rêve prophétique, qui conte le passé, est forcément là pour apporter des réponses à des questions, plus que pour anticiper le futur. Ils sont d’ailleurs plus clairs, précis mais surtout plus rares. À mes pieds, le Loup s’assied, observant ton travail bruyant. Je passe par réflexe une main sur le haut de sa tête, alors que le Corbeau se perche sur une poutre extérieure de ton toit. Maintenant, que tu es debout et face à moi, je peux constater que tu es plus vieux que dans la vision. C’était donc quelque chose datant d’il y a des décennies.

As-tu revu Morrigan depuis ? En tout cas, tu es dans ses protégés pour ce que j’en sais. Mes yeux noirs t’examinent avec curiosité. Mais qu’importent les raisons de la Déesse pour t’avoir pris en affection et sous son aile… Je ne suis qu’un messager après tout. Je ne juge pas. Et je te tends la lame brisée en deux te laissant l’examiner. Puis tu me parles et je me secoue un peu plus. « Gamin ? », je repère amusé. « J’en suis quand même à mon trentième hiver, ce qui n’est pas si jeune pour un Druide… Mais j’avoue les miens vivent vieux. » Et mon apparence, je la dois aux fruits des Feys que Morrigan me fait manger régulièrement. « Désolé, il est rare que je croise un être protégé de Morrigan que j’ai vu dans une vision du passé. », je ne mens jamais. Mais je devrais apprendre à dire sans dire comme les Feys.

« Alors forgeron, protégé de Morrigan, peux-tu me réparer cette dague et combien cela me coûtera-t-il ? », je questionne en m’appuyant un peu sur mon bâton druidique. J’accepte ta coupe d’eau fraîche, alors que le Loup se couche à mes pieds. Je bois une gorgée. L’eau est bienvenue après une journée passée à cheval. « Merci. Généreux de ta part. » Même si je sais qu’on refuse rarement quelque chose à un Druide, quel qu’il soit. Se montrer aimable avec nous apporte la faveur des Dieux parait-il… Ce n’est pas totalement vrai, mais nous possédons le Glamour, le secret des rites et l’accès au monde des Feys. Cela fait de nous des êtres sacrés, et les premiers à avoir péri de la main de Chrétiens. À l’époque c’était aisé, aucun de nous ne portait d’arme…
©️ eire chronicles

_________________

Protecteur de l'Ancienne Religion
“La véritable intimité est celle qui permet de rêver ensemble avec des rêves différents.” de Jacques Salomé
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t413-serviteur-des-dieu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Certains liens demeurent invisibles à celui qui désire être aveugle [Balian Ibeliné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes sources et liens
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Liens emule
» Liens Facebook
» « Même le plus abominable des hommes à besoin de liens affectifs. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de Légendes ::  :: Le Moyen Age :: Irlande-
Sauter vers: