AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
party balons Réouverture du forum. party balons
Les annexes ont été réécrites. Pensez à les lire L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan 3399834895
Inscription & partenaires ouvert. Rejoignez-nous enjoy
arc en ciel Bienvenue en Irlande, terre de mythes et légendes leprechaun

Partagez
 

 L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Badb
Tuatha Dé Danann

Badb

Talents cachés : Déesse de la guerre et de la destruction
Savoir faire : Guérrière
Trésors trouvés : 474

L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan Empty
MessageSujet: L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan   L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan EmptySam 23 Fév - 20:14



L'héritage de nos enfants

Feat. @Eòghan

Tous avaient fui les lieux,
Hommes comme oiseaux.
Devant les portes de l'église se dressait un homme vêtu de vieilles guenilles ; grand, vieux d'une bonne quarantaine d'années ; un visage aux traits abrupts, ainsi qu'un regard répressif. Sur les routes magiques, beaucoup connaissaient son nom mais peu désiraient le rencontrer. Fils de la déesse Badb Catha, ancien barde devenu druide noir – l'exemple à ne surtout pas suivre. Volets fermés, portes verrouillées, le village entier semblait bercé par une accalmie fantas- -magorique. Sur le sol reposait les corps de cinq hommes tandis que les nombreuses étales du marchés matinal semblaient avoir été dévastées par une impétueuse tempête. Que pouvait-il bien attendre ? Au loin, perchée sur une branche à peine sortie du sol, une corneille noire veillait – car contrairement à ses pairs, elle ne s'était pas envolée au loin. Autour d'elle, le monde s'était accoutré d'un épais manteau blanc, recouvrant sans retour les derniers vestiges du printemps. Puis enfin, Eòghan déposa ses mains sur l'épaisse porte et pénétra au sein de la bâtisse. Ainsi, il disparu du champ de vision de l'oiseau, laissant ce dernier seul face au froid hivernal.

Après dix longue minutes, le corvidé aperçut un miasme obscur s'élever vers le firmament – et à première vue, ce dernier émanait de l’édifice au sein duquel le druide était entré. Un élan de chaleur parvint à ses plumes, de quoi forcer le volatil à prendre son envol. Dans un unique battement d'ailes, il quitta son piédestal tout en exprimant son mécontentement au travers d'un aigre croassement. Il ne fallut que quelques secondes au renégat pour finalement s'extraire de l'église à laquelle il venait de mettre le feu. Un message destiné aux chrétiens et à leurs croyances qu'il jugeait barbares. Mais alors qu'il pensait que rien ni personne ne viendrait le déranger dans son labeur, il put entendre un bruit distinct et redondant ; quelqu'un s'approchait.

– « Gare à celui qui, guidé par la vengeance, finit par perdre sa raison. »

Une voix rocailleuse pour une femme que l'âge n'avait pas épargnée : la peau flétrie, les cheveux grisonnants, le regard immaculé et dépourvu de saveur. Comme lui, elle semblait vêtue d'un apparat modique sur lequel n'apparaissait aucune richesse. Une vieille folle dont le visage et l'allure lui étaient encore inconnus. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? En tout cas, elle ne le craignait d'aucune façon.

– « Que venez-vous faire ici ? Pensez-vous que faire du mal à ces gens apaisera cette douleur qui gangrène votre âme ? »

Sur son visage, un sourire affable trahissait son implication, et nonob- -stant la situation, elle conservait un calme olympien – sans doute au même titre que son interlocuteur : - « Mon garçon, regardez autour de vous. Que ressentez-vous ? » Tout en s'adressant à lui, l'ancienne observait l'horizon – non pas par manque de politesse, mais bien par cécité. La vieille était aveugle et pourtant, elle donnait l'impression du contraire ; debout au milieu de la place principale, à seulement quelques mètres de l'édifice en flammes et des corps récemment écharpés.

_________________


My prophecies announce the destruction

Ni accus bith nombeo baid:
sam cin blatha,
beti bai cin blichda...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'héritage de nos enfants | Ft. Eoghan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» 01.01/30.L.Les enfants de la télé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de Légendes ::  :: l'époque des Hommes :: Le Moyen Age :: Irlande-
Sauter vers: