AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
party balons Réouverture du forum. party balons
Les annexes ont été réécrites. Pensez à les lire Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] 3399834895
Inscription & partenaires ouvert. Rejoignez-nous enjoy
arc en ciel Bienvenue en Irlande, terre de mythes et légendes leprechaun
Partagez
 

 Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étain
Tuatha Dé Danann

Étain

Talents cachés : Divinité de arts parlés
Savoir faire : Oratrice, poétesse, chanteuse, artiste
Trésors trouvés : 627

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty
MessageSujet: Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]   Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] EmptyMar 16 Avr - 12:10

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme

@Morrigan & @Étain

Le calme règne dans le Sidh de Midir. Le soleil brille et s’infiltre à travers les feuillages des hauts arbres bordant le jardin de son palais. Et les oiseaux viennent s’y poser tout en chantant leur chant mélodieux, qui s’accorde magnifiquement avec celui des harpes de mes suivantes. Assisse sur le rebord en marbre d’une fontaine magnifique, je joue avec l’eau cristalline tout en écoutant les voix fluettes des Feys, qui me tiennent compagnie. Mes doigts frôlent des poissons aux couleurs dorées. Je me demande bien où mon cher époux a pu les trouver. Mais après tout rien n’est impossible ici. Et chaque Sidh est à l’image de son propriétaire. Celui de Midir est lumineux, serein et coloré. Peut-être y a-t-il un peu de mon influence en certaines choses ici-bas. Un léger sourire ourle mes lèvres rosées. Ici, j’ai ma véritable apparence. Et sur ma peau diaphane s’étale des runes et autres courbes étranges contant bien des histoires. Ma longue chevelure d’or coule dans mon dos, finement coiffée par des épingles et un diadème en or ouvragé lui aussi. Je suis la personnification de la beauté. Certains disent de moi que je suis la plus belle, mais ce serait faire une insulte à toutes les Feys que de l’affirmer.

Puis le silence se fait autour de moi. Il ne reste que les chants des oiseaux multicolores, alors que mes suivantes se taisent. Je lance vaguement un regard par-dessus mon épaule pour te découvrir. Mes doigts continuent de jouer avec l’eau, dessinant des arabesques invisibles tout aussi vite effacées qu’elles naissent. « Morrigan, Déesse de la Guerre et de la Mort, épouse de Dagda, sois la bienvenue en mon humble demeure. », je déclare finalement en bougeant pour te faire face. Tu es d’une beauté froide et glaciale, tes yeux sombres tétanisent, parait-il, les guerriers sur le champ de bataille. Maîtresse des Banshee, qui veille sur le repos des soldats, et déesse maniant les armes. On ne peut être plus éloignée l’une de l’autre, ton pouvoir s’étale physiquement quand le mien est imperceptible dans l’air. « Que me vaut l’honneur d’une visite ? », je demande en me remettant debout. Je traverse la cour pavée de marbre blanc et rose pour me diriger vers une table ovale en fer forgé et autres métaux précieux, sur laquelle repose une cruche emplie de vin. Je sers deux coupes en argent du liquide sucré et rougeâtre produit dans ce monde-ci. « Désires-tu boire ou manger ? », je te propose avec mon éternel sourire doux et paisible.
©️ eire chronicles

_________________

Poétesse à la voix d'or
“Le souvenir est poésie, et la poésie n’est autre que souvenir.” de Giovanni Pascoli
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t444-etain-deesse-de-la
Morrigan
Tuatha Dé Danann

Morrigan

Talents cachés : Déesse de la guerre et de la mort.
Savoir faire : Déesse guerrière. Elle veille sur le royaume des morts qui est son sidh.
Trésors trouvés : 281

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty
MessageSujet: Re: Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]   Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] EmptyLun 29 Avr - 22:35

Esprit et corps...
 
Mon ombre s’étend dans ta demeure et je sais bien que c’est rare. Je le sens au silence pesant qui se fait alors que ma silhouette enveloppée de ténèbres avance. Je suis la mort là où tu es la vie et même si je ne suis aucunement ton ennemi nous avons rarement de choses à nous dire toutes les deux. Je respecte ton mari qui est un grand combattant et un sage comme je respecte tes odes qui nous permettent de continuer de vivre auprès des mortels mais c’est rare que nous trouvions un sujet de conversation ensemble. Aujourd’hui j’ai envie de te parler, je sais que tu es la vie autant que l’est mon mari et j’ai envie que tu me dises ce que tu penses de cela. Nous nous sommes mariés pour apporter un équilibre entre la vie et la mort, la science et le combat, entre tout ce qui nous oppose avec Dagda et je veux savoir si toi aussi –ainsi que Midir- ressent ce déséquilibre qui est en train de se faire avec l’endormissement de mon mari. Bien entendu il m’a dit qu’il avait enfin compris ce que j’essaie de lui expliquer, plus ou moins subtilement, depuis quelques temps mais j’ai  besoin de parler et ce n’est pas mes banshees qui peuvent me donner un avis éclairé.

Je pose mon regard ébène sur tes suivantes sans animosité, je ne suis pas là pour déclencher une guerre, je suis là pour parler mais je ne cherche pas non plus à cacher ce que je suis, j’impose physiquement ce que je suis, déesse de la mort et de la guerre. Les ténèbres me suivent et seuls les oiseaux, ses petits êtres fragiles mais toujours étonnamment courageux quand il s’agit d’affronter la mort restent à chantonner. Mon regard finit par se poser sur ta magnifique chevelure blonde et je souris en te voyant, magnifique femme que tu es. Modeste aussi je le sais car tu es la première à dire que tu es aussi belle que tes sœurs les feys et pourtant je peux t’assurer que tu es une des plus magnifiques créations de ce monde et surtout une personnification parfaite de la vie. «  Etain, Déesse des arts, symbole de la vie et de la beauté, épouse de Midir, je te remercie de m’accueillir au sein de ton magnifique sidh » Qui est certainement trop coloré pour moi mais nos demeures nous ressemblent et je sais que tu dépérirais chez moi.

Je te suis quand tu pars vers la table. « J’ai besoin de tes lumières chère amie. J’ai eu une longue conversation avec mon mari qui semble prendre conscience de ses devoirs. » Ce qui est déjà beau vu que ça fait maintenant quelques années que le dieu druide a totalement disparu de notre monde comme de celui des hommes. « Mais ce déséquilibre m’inquiète. Je sais que les choses changent, Mannanann est même réveillé et je désirais m’entretenir avec toi pour savoir ce que tu avais entendu, chanté, créé ces derniers temps. » Car je suis consciente que tu sais plus de choses que moi. Moi j’entends surtout le chant de la mort ma douce amie, pas celui des vivants sauf quand ils ont besoin de moi sur un champ de bataille et, même si je suis la mort, celle qui sera certainement la dernière en vie quoiqu’il arrive car la mort sera toujours présente, je me sens concernée face à tout ce qu’il se passe. Même plus que mon mari en ce moment. N’est ce pas aberrant ? Normalement ce serait plus à lui de me dire tout cela mais puisqu’il n’en est plus capable pour le moment, je viens vers ta lumière. « Je veux bien une coupe je te remercie » Je tends ma main blanche et froide comme l’albâtre vers la coupe que tu me tends et observe ton sidh.


_________________
MORRIGAN - WAR AND DEATH
Le peuple donne son sang et son argent, moyennant quoi on le mène__ Victor Hugo
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t415-morrigan-deesse-gu
Étain
Tuatha Dé Danann

Étain

Talents cachés : Divinité de arts parlés
Savoir faire : Oratrice, poétesse, chanteuse, artiste
Trésors trouvés : 627

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty
MessageSujet: Re: Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]   Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] EmptySam 11 Mai - 10:47

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme

@Morrigan & @Étain

Le soleil éclaire le Sidh de Midir, le baignant dans une chaleur douceâtre et agréable. Il réchauffe nos peaux et illumine le décor de la cour en marbre ornée de fleurs et statues. Tout ici est fait pour être apaisant et beau au regard. C’est un désir de mon époux, un lieu qu’il a dit vouloir à mon image. Mes doigts jouent toujours avec l’eau, alors que tu avances précédée et suivie par tes ténèbres. Je ne les redoute point. Et je sais qu’elles sont autant nécessaire à l’équilibre de toute chose que la lumière bienfaisante, permettant la renaissance de la nature après chaque long hiver dans le monde des Mortels. Car dans le monde dit visible, le printemps sort de terre et commence à offrir sa douceur, faisant fondre neige et glace. La vie semble reprendre pour les Humains. Mais bien sur, je me doute que tu ne viens guère ici pour écouter mes poèmes et chants, ni même converser de sujets futiles.

Car je sens aussi la dérive de Dagda. J’entends les Barbes, les Druides se plaindre du silence de celui, qui est leur Dieu protecteur, le premier qu’on leur dit de vénérer. Quel triste choix ils ont fait en imaginant que le Dieu Druide serait le meilleur pour les guider et les protéger… Alors qu’il est insensible au massacre des Druides restant, se contentant de se lamenter sur son sort et les morts. Je suis peut-être douce de nature, mais je n’ai aucune compassion pour celui, qui se prend pour notre Roi, mais ne fait rien pour sauver les deux mondes. Alors que je te salue, les fées me tenant compagnie s’effacent, impressionnées par ton aura de Déesse. Et tu réponds à ma salutation alors que je me relève, quittant le bassin de la fontaine lentement. « Tu y es toujours la bienvenue, Morrigan », je réponds avec ma voix chantante. J’ignore encore la raison de ta venue en ces lieux, même si je peux deviner qu’il s’agit de ton époux. Il faut un sujet bien grave pour que tu t’aventures dans la demeure du Roi Midir. Et Dagda nous désespère tous depuis un très long moment… Il est devenu tellement faible, que Fand et les Fomoires ont réveillé Mannanann, leur Roi et Dieu, pour savoir comment combattre les Chrétiens et nous sauver tous.

Mon rire, semblable au son cristallin de l’eau et comparable à celui doux des clochettes de porcelaine, s’élève à ta remarque sur Dagda. « Ô vraiment ? Dire que j’ai commencé à réécrire ses odes et mythes, car il n’est plus un guerrier. Il laisse les Druides périrent pour s’apitoyer sur lui-même dans son coin, pleurant les morts et sacrifiant les vivants… Ceux qui tentent seuls de nous sauver contre la nouvelle religion. Dis-moi, que fera-t-il quand ce sera ton fils qu’ils condamneront et achèveront pour hérésie ? », je te questionne. Les mots sont des armes redoutables. Et je me montre sans pitié pour le Dieu-Druide. Le vent traverse le monde visible et invisible. Il m’apporte les murmures des prières de tout le monde, les poèmes et chants, les conversations. Tout me parvient, mais je n’écoute pas toujours tout. Car il me faut aussi faire un choix entre le futile et l’utile. « Je médite sur une ode racontant la déchéance de Dagda et engageant les pauvres Druides et mortels à se trouver un autre Dieu protecteur, digne de leur foi et confiance. », je murmure en faisant une moue. Et je nous sers deux coupes de vin, produit sur les terres de Midir. Même mon époux commence à s’agacer de l’immobilisme de Dagda.

Mais ce n’est pas ce que tu me demandes. Non, tu veux savoir si je sais quelque chose d’important, si j’ai entendu une bonne action venant de ton époux. Un soupir m’échappe. Et je te présente ta coupe lentement, avant de boire une gorgée à la mienne. « Ton époux imagine qu’un seul être, livré à lui-même et en pâture à l’ennemi changera les choses. » Car c’est bien le seul acte du Dieu-Druide, mais il oublie qu’on ne peut faire porter le poids de notre survie sur un Druide Devin, fût-il fils d’une Déesse. « Il a confié un œuf de Dragon au jeune Devin, en l’engageant à le faire éclore. », je raconte avec un soupir. « Il envoie ton fils vers une mort certaine, parce qu’il l’imagine digne de s’occuper d’un Dragon. Quel plan magnifique, n’est-ce pas ? » Je fais la moue, et je lève les yeux au ciel. « Et le pauvre enfant n’a pas osé refuser. Car même si Dagda l’a abandonné il y a longtemps à son sort et une mort certaine, il reste une Divinité et la principale de leur culte. », je termine lentement. « Sinon j’entends surtout les plaintes de peur et de tristesse, de ceux qui doivent abandonner leur foi ancestrale pour se convertir. Car les Mortels sont cruels. C’est croire ne leur Dieu unique ou périr dans d’atroces souffrances. Voilà ce que devient le monde quand le Dieu protecteur décide de geindre sur son sort dans son coin. » Je l’ai déjà dit, je n’ai aucune pitié pour Dagda.
© eire chronicles

_________________

Poétesse à la voix d'or
“Le souvenir est poésie, et la poésie n’est autre que souvenir.” de Giovanni Pascoli
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t444-etain-deesse-de-la
Morrigan
Tuatha Dé Danann

Morrigan

Talents cachés : Déesse de la guerre et de la mort.
Savoir faire : Déesse guerrière. Elle veille sur le royaume des morts qui est son sidh.
Trésors trouvés : 281

Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty
MessageSujet: Re: Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]   Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] EmptyVen 17 Mai - 12:45

Esprit et corps...
 
Je ne sais pas si je suis surprise ou pas de t’entendre parler de mon époux comme cela. Cela reste en effet un sujet vaste et complexe et me rendre compte de la dureté de tes propos, toi déesse douce et oratrice, me fait réaliser que Mimir ne doit certainement pas être heureux de tout ce qui se passe non plus. Comment le pourrait-il de toute façon ? Je soupire, c’est visible que tout cela m’agace. Je me retrouve mariée à un homme que j’avais appris à apprécier, voir même à aimer d’une certaine façon et voici qu’il est la risée des nôtres maintenant. « Tu sais bien que je ne laisserai pas faire cela et que je n’attendrais pas sa réaction pour agir. » Mon fils est mon fils et on n’y touche pas. J’ai eu beaucoup d’enfants, beaucoup sont devenus des héros qui sont morts sur un champ de bataille parce que c’était leur destin, parce que, justement, cela donnait des odes à écrire et que leurs légendes galvanisaient les guerriers. Tu en as fait des magnifiques d’ailleurs et je t’en remercie mais Lucan c’est autre chose, je tiens à lui bien plus que je tiens aux autres. Je sais que je n’en ai jamais parlé et que cette réaction peut te paraitre étrange mais lui c’est autre chose, jamais je ne laisserais Dagda le laisser mourir car je sais que mon époux peut être bon comme impétueux vis-à-vis des nombreux enfants que j’ai fait avec des humains et mon amour pour Lucan lui parait étrange parfois. Et aujourd’hui un autre visage, celui d’un humain, se présente à mon esprit en pensant à tout cela.

« Il m’a promis d’agir, laisses lui le temps de prouver qu’il est encore capable de s’en sortir. Si ce n’est le cas je serais très heureuse d’entendre ton ode. » La dernière chance pour mon époux d’être encore le Dieu de la magie et des druides et clairement sa dernière pour moi aussi. « Quand je pense qu’on nous a marié pour apporter l’équilibre. Aujourd’hui je porte seule les deux charges et je ne suis pas faite pour faire cela Etain, je suis la mort, je ne suis pas le soutient des druides. Mon fils vient me voir pour me parler de ce qui se passe alors que ce n’est pas mon rôle, c’est celui de Dagda. Je lui laisse une dernière chance. » La seule et unique dernière chance de faire quelque chose de correct de son existence avant que je finisse par le jeter en dehors de mon sidh. « Crois tu vraiment qu’il soit bien au sein de mon sidh en plus ? Cette situation est ridicule et m’horripile. » Et cela me fatigue d’avance… Je me rends compte que je t’en demande peut être beaucoup en te disant d’attendre mais tu sais ce qu’il en est. Ensuite peut être que Mimir aura plus d’impact sur moi sur ce qui se passe après tout.

« Mon fils est digne de bien plus » C’est mon fils, il sera forcément un homme capable de beaucoup et les ténèbres qui l’habitent sont loin de le rendre inoffensif. Je suis intraitable sur lui c’est clair à ma voix. « Mais je n’étais pas au courant de cette histoire, tu penses bien que Dagda ne me l’a pas dit » Et ma colère est palpable. Non pas que je pense mon fils indigne de la quête qu’il lui donne mais je ne vois pas ce qu’il cherche en faisant cela. Alors c’était lui qui envoyait ces rêves à Lucan ? Pourquoi ? Pourquoi le choisir lui ? Je sais qu’il est très lié à moi et qu’il saura se sortir de cela mais est-ce la seule raison qui le pousse à avoir fait cela ? J’ai appris à me méfier des humeurs et des subtilités de mon époux qui se souvient bien de ces capacités quand il en a envie. Je soupire en buvant une gorgée de vin. « Les druides croient encore en leur Dieu on ne peut pas leur reprocher mais à force d’oubli et de tortures les druides noirs vont naitre, ils vont se retourner contre Dagda et l’autre partie dépérira si la magie se meurt. » Je regarde autour de moi la nature rayonnante de ton sidh, je préfère largement l’ombre qui s’est mise autour de moi, me protégeant d’autant de lumière et de rayonnement. « Je sais. Mes banshees me rapportent les hurlements des nôtres même si leurs âmes ne viennent pas forcément chez moi. Je sais reconnaitre les cris de victoire dans la mort et ceux d’agonie et je t’avoue qu’ils sont tous tellement perdus que même mon nom revient dans ces moments là, pour que je vienne, que je veille sur eux. » Alors que ce n’est pas mon rôle, ce n’est pas moi que les hommes devaient se mettre à prier dans ces moments là et pourtant comme je reste très présente dans le monde mortel je finis par être appelée lors des derniers instants. « Le déséquilibre se fait Etain, on n’appelle pas la déesse de la mort pour ça… » Ce n’est pas moi les âmes errantes, ce n’est pas moi le dieu druide… Une partie de moi est fière de devenir aussi forte et une autre se rend compte que ça n’apporte pas que du bon tout ça…  

Immobile tel le marbre même si mon esprit cherche des solutions je bois une nouvelle gorgée de vin. « J’ai vu Manannan, il est en train de rencontrer les rois fomoires pour savoir exactement l’état d’esprit des siens et je sais qu’il va venir voir Mimir pour discuter avec lui. J’aimerais être présente. » Parce que vu ce qui est en train de se passer je pense qu’il faut qu’on soit tous présents pour discuter pour une fois. On dit des fomoires mais les feys ne sont pas forcément les plus unis non plus avec les deux cours qui se bataillent bien souvent. « Je suis certainement moins sage qu’eux deux mais je pense qu’il est temps qu’on se rende tous compte de ce qui se passe et du fait que nos croyants meurent, que chacun remontent ce qu’il sait. » Oui ce n’est pas mon travail c’est celui de mon époux mais puisqu’il n’est pas là, il faut que quelqu’un le fasse. Peut être pourrais tu venir avec moi.


_________________
MORRIGAN - WAR AND DEATH
Le peuple donne son sang et son argent, moyennant quoi on le mène__ Victor Hugo
code: @EIRE CHRONICLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebor-gabala-erenn.forumactif.org/t415-morrigan-deesse-gu
Contenu sponsorisé




Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty
MessageSujet: Re: Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]   Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Esprit et corps ne font qu'une seule et même arme [Morrigan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]
» Nora ∞ Parfois, la seule façon de réussir, c'est de poursuivre même si le corps et l'esprit protestent.
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres de Légendes ::  :: L'Annwvyn-
Sauter vers: